Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Implantation d’un futur lycée : Monsieur le Maire de Buzet-sur Tarn argumente.

Publié le 16 Août 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

commentaires

Dis moi ce que tu manges, je te dirai de que tu risques.

Publié le 14 Août 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Politique, Notre cadre de vie, Foi et société

commentaires

Triste hypocrisie.

Publié le 8 Août 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Politique

Inconscience, manque de lucidité où de perversité, naïveté ou trop de confiance en l’humain ?

Pourquoi est-il si difficile de comprendre comment dans un pays, dans notre pays, il est possible de célébrer l’esprit solidaire de l’abbé Pierre de Mère Térésa…

Comment est il  possible de diffuser à la télévision les obsèques de  Jean Ferrat chanteur de « Ma France », de donner avec la bénédiction des autorités, le nom de Pierre Perret qui a chanté la détresse de Lily, à des écoles ou de déclarer chanson préférée des français « Prendre un enfant par la main » et d’en laisser de tout petits vivre dans les rues…

Nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde, c’est vrai, mais nous pouvons en assumer une partie. De toute façon si les autorités européennes ne se mettent pas autour de la table pour de vraies réflexions sur les possibilités des uns, des autres, si nos pays persistent à attendre tout des voisins, nous serons un jour submergés par la misère de tous ceux qui fuient les guerres, les famines, sans oublier ceux qui sont torturés pour leur homosexualité, leur appartenance à des ethnies…

Il serait temps que les administrations en charge de l’immigration travaillent en bonne entente, dialoguent avec toutes les associations bénévoles qui œuvrent sur le terrain.

Il faut cesser d’opposer la misère en progression dans notre pays à celle venue d’ailleurs.

Il faut cesser de poursuivre pénalement en contournant la loi qui reconnait le droit de solidarité, les bénévoles qui tendent la main, ceux qui pointent du doigt les défaillances coupables. C’est bien plus que des intérêts politiques, économiques qui sont en jeu. C’est l’image que nous donnons aux générations futures.

Veut-on réellement en faire des insensibles, des égoïstes, des individualistes ?

Doit-on chasser de notre vocabulaire le mot « altruisme » ?

Vivra-t-on, vivront-ils plus heureux ?

 

 

 

 

commentaires

Villemur-sur-Tarn : Vamos a la playa…

Publié le 6 Août 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre cadre de vie, Culture et loisirs

Bien sûr les critiques peuvent pleuvoir, certaines sont même recevables.

 

C’est vrai que l’endroit peut et mérite d’être encore amélioré qu’on a le sentiment d’une ouverture dans la précipitation.

 

En cette période estivale, réjouissons-nous de l’ouverture d’un lieu de baignade gratuit sur les rives du Tarn. Réjouissons nous que l’idée sorte enfin des tiroirs et prenne vie.

Il s’agit peut-être d’un pas vers ce projet touristique tourné vers notre si belle rivière, projet dont on parle depuis longtemps.

Faites les curieux, approchez vous pour découvrir l’ingéniosité d’un banc taillé à

même un tronc d’arbre par Fred, remarquez que les bouts de briques qui ça et là reposaient dans l’eau claire ont disparue grâce au travail de la personne chargée de la sécurité.

Et puis partez à la découverte de l’association   «Per l'Aïga »  qui a bien muri son projet puisque dès l’automne ses membres ont construit le chalet qui anime discrètement  le paysage.

Plus encore, en apportant leur pierre les bénévoles dégagent du mieux qu’ils peuvent celles qui pourraient gêner les petits pieds des utilisateurs de ces lieux bucoliques.

Vous pourrez toujours avec eux,  découvrir les joies de l’équilibre en pratiquant le paddle ou y préférer la sécurité du canoë pour longer les rives en prenant soin de ne pas importuner les pêcheurs. Oui le Tarn peut être à tout le monde dans une ambiance respectueuse et amicale si le civisme reste de règle.

Les membres de l’association sont très attachés au respect de la faune et de la flore, à toute la biodiversité qui fait la richesse du site.

Gageons que des complicités porteuses et conviviales vont naître entre tous les amoureux de notre rivière et de son environnement.

Que perdurent ces initiatives afin que l’on puisse sereinement évoquer tous les atouts de notre belle rivière et que même si la vigilance s’impose,  elles effacent quelque peu l’image destructrice des crues passées  et de ce PPRI tout aussi destructeur pour l’âme de notre cité.   

                                  

commentaires

Face à face avec notre conscience

Publié le 2 Août 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Foi et société

A Villemur-sur-Tarn l’Etat a imposé un Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile.

Ici comme ailleurs, sans concertation ni avec les autorités locales, ni avec les habitants.

Un organisme sélectionné par l’Etat gère ce CADA.

Un collectif « Villesansmur » a été créé, de nombreux bénévoles ont accueilli les demandeurs d’asile. Ils apportent une aide à l’alphabétisation, des vêtements, un soutien alimentaire ou tout simplement ce lien amical et solidaire au service de l’intégration.

En pleine période de vacances, des décisions concernant les demandes d’asile tombent. Une famille de cinq personnes devra quitter le CADA dès le 7 aout. Que vont-ils devenir ?

Il faut savoir qu’en fonction du pays d’origine les demandes sont presque systématiquement rejetées, nos technocrates le savent.

Pourquoi alors donner des espoirs à des hommes, des femmes, des enfants en sachant qu’il y a peu de chance que leurs requêtes aboutissent ?

Ceux qui décident sont bien loin du terrain. Leurs victimes sont des anonymes alors que pour nous elles ont des visages, des regards, des sourires…

Nous, nous  savons leurs efforts pour échanger avec nous, nous avons sympathisé, apprécié leur gentillesse, leur volonté d’intégration. Nos enfants et les leurs sont devenus des copains, des amis, partagent les mêmes jeux.

Ceux qui décident n’ont pas entendu cette enseignante parler de ce petit garçon qui pris de panique court se réfugier à l’intérieur dès qu’il entend un avion.

Ceux qui décident n’ont pas vu la détresse sur ces visages aujourd’hui éclairés, ils ne savent pas l’investissement de la famille concernée pour que l’harmonie règne dans ce groupe aux origines diverses.

Que pouvons-nous, nous bénévoles, pour aider cette famille ? L’impuissance est un sentiment terrible !

Des questions nous assaillent, allons nous vivre à chaque refus les mêmes déchirements ? Non ! Nous ne pouvons pas accepter de voir cette famille rejetée dans la détresse. Nous voulons pouvoir continuer à regarder nos enfants, nos petits enfants, nos ados sans lire dans leurs yeux une condamnation.

Les cas se multiplient partout dans notre pays, ici aussi ils vont se multiplier.

Il est urgent de poser les bonnes  questions,  d’acter notre désapprobation pour ne pas  être malgré nous complices.

Qui a le droit d’affirmer qu’il respecte les valeurs de notre République et de  renvoyer après un temps d’espérance une famille à sa détresse.

Vous n’avez pas le droit de nous laisser avec des remords, des regrets, de la tristesse…

Si vous qui décidez du sort des demandeurs d’asile n’entendez pas ces arguments du cœur, à quoi servent les déclarations empreintes d’humanité de Monsieur le Président de la République et de nombre de représentants politiques dont certains, en d’autres lieux pas si lointains se décident à réagir, à soutenir les bénévoles découragés face à cette mascarade.

 

Marie-Gabrielle Gimenez

commentaires

Il ne doit rien y avoir de plus précieux qu'un être humain pour un autre êtrer humain.

Publié le 28 Juillet 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs, Au coin de l'oeil

commentaires

Moralisation avez-vous dit ?

Publié le 24 Juillet 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Notre cadre de vie

Le  Canard enchainé  dans son édition  de ce 5juillet volait dans les plumes de « l’écologiste préféré des français «  monsieur Nicolas Hulot.

La société « Eole »aurait dégagé depuis les années 2000 un chiffre d’affaire oscillant entre 480 000 et 715 000euros pour atteindre environ 9 millions de fonds dits propres.

Pour 2016, les comptes restent inconnus.

Depuis Mai, cette SARL se serait  transformée en société par action simplifiée gérée par un expert comptable qui détiendrait deux parts.

Le Canard précise par ailleurs qu’en 2006 Greenpeace avait placé les produits de la marque Ushuaia   sur une liste rouge après avoir constaté qu’ils contenaient des produits chimiques dangereux.

Le journal s’interroge aussi sur les mécènes de la fondation Hulot devenue fondation pour la nature et l’homme dont la présidente est depuis le 28 juin dernier Madame Audrey Pulvar.  Le mélange des genres pourrait se révéler « quelque peu radioactif »

Très éclairant, entre 2012 et 2017 Veolia aurait versé 200 000 euros par  an à la fondation, Vinci, Bouygues Télécom, L’Oréal…, verseraient aussi une obole.

Voilà un écolo qui semble faire l’unanimité auprès des généreux mécènes, mais écoutons Madame Audrey Pulvar s’entretenir avec une journaliste de France-Inter.

Alors à qui peut-on faire confiance ?

 

Il reste un espoir, que quelques rares personnes de bonne foi, engagées dans « En Marche » aient pu échapper au « tri sélectif » et se rebellent contre toutes les formes d’injustice qui sont actées, qui se profilent…

 

Mais…

commentaires

Et bientôt...

Publié le 20 Juillet 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Et bientôt...
commentaires

Le groupe SAFRAN.

Publié le 20 Juillet 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

Situé au nord de Toulouse, l’établissement dirigé par Valentin Safir a pour vocation de devenir un site pilote…

Safran introduit donc progressivement de nouvelles technologies de digitalisation permettant de réduire les taux d’erreur : au cours de l’été 2017, la réalité augmentée sera introduite sur les lignes de montage…

 Concernant la question des emplois que ces robots pourraient menacer, Valentin Safir s’est voulu rassurant en affirmant que « d’autres emplois seront créés dans des branches différentes ».

commentaires

La conférence des territoires : Que peut espérer Villemur-sur Tarn ?

Publié le 20 Juillet 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Politique

La création d'une Agence nationale de la cohésion des territoires est la grande annonce d'Emmanuel Macron pour les territoires ruraux, lors de la Conférence nationale des territoires, le 17 juillet. Mais rien n'est précisé sur ses moyens alors que le grand plan d'investissement de 50 milliards d'euros semble plus tourné vers les métropoles (même s'il devrait intégrer le déploiement du très haut débit). Or, dans le même temps, les orientations budgétaires et l'effort de 13 milliards d'euros d'économies demandé aux collectivités font planer des doutes sur l'avenir de certaines politiques publiques, comme les contrats de ruralité…

Emmanuel Macron a reconnu qu'un certain nombre de villes moyennes connaissaient de graves difficultés, notamment dans leurs centres. Il a demandé que le gouvernement mène "une action renforcée et transversale pour relancer l'emploi, le commerce, le logement et remettre des centres-ville au cœur de leur territoire". A ce titre, il souhaite s'appuyer davantage sur les régions auxquelles l'Etat pourrait déléguer des financements dans le cadre de contrats d'une durée de cinq ans…

 Mais ces états généraux n'ont pas permis de savoir quel sort serait réservé aux "contrats de ruralité" ou aux communes exclues de la nouvelle carte des zones de revitalisation rurale, sujets sur lesquels le ministre de la Cohésion des territoires s'est montré évasif lors de son audition devant la délégation aux collectivités territoriales du Sénat…

l'Etat investira davantage dans les transports du quotidien, "afin de permettre aux Français enclavés de retrouver la mobilité physique sans laquelle il n'est pas de mobilité sociale". "Sur ce point, il est en particulier essentiel de créer le lien entre les principales agglomérations et leurs territoires environnants, notamment entre les métropoles et les territoires ruraux excentrés car c'est là que se construit la première des fractures territoriales

 

Lire la totalité de l’article :


 

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>