Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le SMIX : Modérons le propos.

Publié le 26 Décembre 2016 par Un Oeil Sur Villemur in Notre actualité

Nous n’avons pas la même interprétation.

 

Les élus autour de la table devraient d’ailleurs s’insurger contre ce titre racoleur.

Val’Aïgo risque de ne pas avoir le choix d’intégrer le SMIX car bien des pressions ont été dénoncées lors du conseil communautaire et précédemment lors du conseil municipal de Villemur- sur- Tarn.

L’intégration de Buzet, maintenant actée, semble préférable à celle d’être intégrée dans celle du Frontonnais pour notre intercommunalité. Soyons tout de même conscients que notre territoire pour le moment à taille humaine sera conduit à s’agrandir encore.

 

Il a été bien précisé que la délibération de principe pour intégrer le SMIX n’était énoncée que du fait de la date du 31 décembre, date butoir.

Il reste à étudier précisément et avec l’aide d’un avocat spécialisé les statuts, tout est pour le moment très flou.

Nombre d’élus ont accepté de soutenir cette délibération par souci de ne pas entraver l’action volontariste du département 31.

Celui-ci acte sa volonté de soutenir l’action économique du département et de contourner la loi NOTRe. Il n’est pas évident qu’il y parvienne.

La loi NOTRe prend effet au 1er janvier 2017.

 

Plusieurs élus étaient inquiets et peu convaincus de l’essor économique de cette zone » Les Portes du Tarn ». Le Conseil a été émaillé de nombreuses interventions et ce n’est que par une forme de sagesse que certains ont accepté de se prononcer positivement.

Un élu a relevé le prix des terrains, l’existence de la zone Toulousaine plus porteuse. Il paraitrait que 60 sociétés sont intéressées pour s’implanter sur le SMIX, pour le moment il y a VINOVALIES. Nous savons que les promesses n’engagent que ceux qui les croient et autour de la table du conseil communautaire l’incrédulité était de mise.

De mise aussi et en apparence partagé le souci de ne pas impacter négativement les finances locales.

Il y aurait beaucoup à dire mais le Président de l’intercommunalité devrait le faire, c’est lui qui est à la gouvernance.

 

Nous terminerons en rappelant à ceux qui le peuvent qu’il n’y a rien de mieux que d’entendre par soi même, tant que c’est encore possible, les débats.

La présence citoyenne si elle était plus nombreuse vivifierait la démocratie.

Reste à attendre le compte-rendu officiel de la séance qui se doit d’être respectueux des propos de tous les élus.

La presse, il faut la lire mais rester en capacité de démêler vérité et buzz médiatique où parfois interprétation partisane.

Commenter cet article