Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réflexions citoyennes

Publié le 4 Mars 2017 par Un Oeil Sur Villemur in Notre actualité, Politique

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/jt-1213-midi-pyrenees

aller sur « Présenté par Bruno Frédiani » le 02 mars

 

La lumière jaillit d’où on ne l’attend pas.

Faut-il remercier l’intrusif écran plat ?

Il apparait l’élu pour répondre aux questions

Et ne peut échapper à celles sur Fillon.

En tant qu’élu centriste il lui est demandé,

En quelques mots choisis de se positionner.

Il met donc en avant sans plus de certitudes,

« La légitimité dans les habitudes

Plus qu’une volonté de malversation »

Ose t-il tout de même à la télévision.

Que faut-il donc penser de ces suppositions

Sans pour autant en faire fausse interprétation ?

Est-ce qu’un politique qui dispose du fric,

Bien conscient qu’il est argent public,

Mérite indulgence et compréhension

Quelle qu’en soit son utilisation ?

Pour lui il s’agirait d’une forme de TIC !

Êtes-vous convaincus par un tel diagnostic ?

Nous n’avons pas gouté tant de mansuétude

Réclamant que le Maire puisse mettre à l’étude

La suppression d’utile subvention

Qui servait à aider citoyens « sur le pont »,

Bénévoles travaillant et ce n’est pas fictif

A rendre lieux de vie quelque peu attractifs.

A l’entendre s’affirmer fan de proximité

Avec les citoyens qu’il dit représenter,

On recherche les actes qui viennent faire écho,

Viennent pour étayer tout le sens de ce mot.

Il ne sait pas encore pour qui il combattra,

Mais on a tous compris qu’il se présentera

Aux suffrages citoyens pour être député.

Lui reste à travailler sa légitimité.

Les gens sont fatigués de toutes les frictions

Qui desservent le peuple et toutes les fonctions.

Va falloir travailler bien plus qu’avec des mots,

Ecouter et débattre, renier son égo.

C’est certes compliqué s’il revient au galop

Face à des citoyens qui ont le verbe haut.

Il faudrait les entendre parce qu’ils sont investis

Et qu’ils méritent mieux que dédain et mépris

 

Marie-Gabrielle Gimenez

Commenter cet article