Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Grandes Pompes…

Publié le 2 Juillet 2017 par Un Oeil Sur Villemur

SMIX :

A l’ordre du jour du conseil communautaire de ce 29juin 2017 figuraient quatre lettres majuscules qui smixent nos nombreuses inquiétudes.

Si vous suivez quelque peu les déboires qui retardent l’intégration de Buzet dans notre intercommunalité, vous ne pouvez ignorer le sujet « Portes du Tarn ».

Les DGS (directeur des services) des deux intercommunalités concernées ont beaucoup travaillé pour trouver un terrain d’entente sur les modalités concernant l’adhésion de notre interco au fameux SMIX.

Mais voilà, il semblerait que cela ne satisfasse toujours pas la totalité des personnes possédant un pouvoir décisionnel.

Nous citoyens qui ne possédons que le pouvoir de subir n’en saurons pas davantage.

Pas plus d’infos non plus sur les avancées de l’intégration de la commune de Buzet dans notre intercommunalité. Pour rappel, elle permettra de répondre aux exigences de la loi NOTRe qui devait permettre entre autre de pallier l’enchevêtrement des compétences mais semble se rapprocher d’une véritable usine à gaz.

En fait, il faut tenir compte des susceptibilités des uns, des intérêts des autres, bref de tout ce beau monde qui a entrepris une guérilla juridique qui ne servira certainement pas l’intérêt des territoires et de ses habitants.

Mais qu’a-t-on à faire des soucis de gestion de la ville de Buzet qui doit continuer de vivre dans l’indécision. Les habitants dépendent-ils toujours de la communauté de communes Tarn Agout ou de celle de Val’Aïgo ?

Bon courage amis et élus Buzétois.

Et en plus nous n’oserons même pas invoquer les débats autour de l’implantation du futur lycée.

Chez nous, il faut en arriver à demander au Préfet de recompter les habitants dont le nombre s’élèverait à 14 397 sans tenir compte des naissances de ces derniers jours…

Il faut atteindre le seuil de 15 000 pour respecter la loi NOTRe.

Sait-on jamais, si le Saint Esprit passe par là, faute d’autorités saines d’esprit…

 

SPL :

Usine à gaz disions nous plus haut en évoquant la loi NOTRe, oui parce que si à divers niveaux il reste à sauter les obstacles pour toucher au but, en ce qui concerne la SPL départementale tout va mieux.

En effet le département par cette même loi NOTRe a perdu la compétence « économie ».

Qu’à cela ne tienne, après avoir retoqué le premier dossier, Monsieur le Préfet est favorable à la seconde version et nos intercommunalités vont pouvoir adhérer à la Société Publique Locale « Haute-Garonne développement »

Un moyen de contourner la loi qui aidera les élus à savoir quels tuyaux utiliser pour obtenir des aides, subventions ou faire avancer un dossier. Un moyen de s’occuper de l’économie sans y toucher par l’intermédiaire de cette SPL qui emploiera huit personnes expertes en capacité d’apporter un soutien logistique à nos intercos. Il semblerait que nous ayons tout à y gagner.

Devant la complexité de la situation et notre maigre connaissance des ficelles à tirer, nous restons dubitatifs.

Nous ne sommes pas les seuls puisque même si le montant de l’adhésion n’est que de 3 000euros, trois élus ont voté contre et 7 se sont abstenus.

 

Mais voilà que se rapproche le 6 juillet !

 

En ce beau jour, après un discours devant les autorités et décideurs économiques, discours qui se tiendra dans un hôtel toulousain certainement bien protégé, Monsieur Carcenac dont le pédigrée est explicité dans la dépêche du midi délivrera un message sur les lieux même des « Portes du Tarn ».

 

Nous comptons sur la presse et les personnes qui auront le bonheur d’y assister pour enfin appréhender celui qui attend les citoyens.

Développement économique s’entend.

L’avenir de nos contrées et de nos impôts pourrait être lié à ce beau projet qui semble tout de même avoir quelques difficultés à naitre. On lui concède 30 ans pour atteindre sa maturité alors…

Quelques courageux citoyens tenteront certainement d’assister à cette représentation où tout le monde aura des mines réjouies, où l’on trinquera dans la bonne humeur avec les vins de Vinovalie, où les ennemis d’hier, d’aujourd’hui lèveront le verre sans trop le secouer pour ne pas faire remonter quelques fonds un peu amers et durs à avaler.

 

Nous sommes très concernés et intéressés mais  ne serons pas de la partie, pas question de braver le plan Vigipirate qui relègue déjà bien loin la zone de stationnement. La situation ne sera pourtant pas explosive  pour ces libations car nous sommes quasiment persuadés que toutes les mesures de sécurité seront prises pour éviter les gêneurs questionneurs.

 

A croire qu’ils n’ont toujours rien compris, que les citoyens crient dans le vide leur fatigue de tous les calculs politiciens.

 

 

Repères

2 217>em plois potentiels. Dans une hypothèse basse présentée par la SPLA 81, c'est le nombre d'emploi créé envisagé. Il se répartirait ainsi. 630 dans la filière tertiaire et bureaux, 400 dans le commerce et 1185 dans les autres activités.

87 > millions d'euros. Le projet initial tablait sur un budget de 87 milions d'euros avec un équilibre à atteindre sur 29 ans.

38 >millions d'euros. C'est le montant des dépenses engagés à ce jour pour la réalisation des Portes du Tarn. Dont 15 millions pour la création de la nouvelle bretelle d'autoroute.

198 >ha. C'est l'étendue de ce parc d'activités. Il se décompose autour de plusieurs activités. INDUSTRIE : Surface disponible : 77,5 ha. Surface vendue : 2,5 ha. Lots de 2 à 30 ha. Prix : 35 € HT/m2. SERVICES, LOISIRS, COMMERCES : surface disponible : 25 ha. AGRO INDUSTRIE : surface disponible : 5,4 ha. ; surface vendue : 5 ha ; prix : 35 € HT/m2. AGRICULTURE : surface disponible 9 ha. BUREAUX : Surface disponible : 4,3 ha. Prix : 50€ HT/m2.

Commenter cet article