Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Villemur-sur-Tarn : Vamos a la playa…

Publié le 6 Août 2017 par Un Oeil Sur Villemur in Notre cadre de vie, Culture et loisirs

Bien sûr les critiques peuvent pleuvoir, certaines sont même recevables.

 

C’est vrai que l’endroit peut et mérite d’être encore amélioré qu’on a le sentiment d’une ouverture dans la précipitation.

 

En cette période estivale, réjouissons-nous de l’ouverture d’un lieu de baignade gratuit sur les rives du Tarn. Réjouissons nous que l’idée sorte enfin des tiroirs et prenne vie.

Il s’agit peut-être d’un pas vers ce projet touristique tourné vers notre si belle rivière, projet dont on parle depuis longtemps.

Faites les curieux, approchez vous pour découvrir l’ingéniosité d’un banc taillé à

même un tronc d’arbre par Fred, remarquez que les bouts de briques qui ça et là reposaient dans l’eau claire ont disparue grâce au travail de la personne chargée de la sécurité.

Et puis partez à la découverte de l’association   «Per l'Aïga »  qui a bien muri son projet puisque dès l’automne ses membres ont construit le chalet qui anime discrètement  le paysage.

Plus encore, en apportant leur pierre les bénévoles dégagent du mieux qu’ils peuvent celles qui pourraient gêner les petits pieds des utilisateurs de ces lieux bucoliques.

Vous pourrez toujours avec eux,  découvrir les joies de l’équilibre en pratiquant le paddle ou y préférer la sécurité du canoë pour longer les rives en prenant soin de ne pas importuner les pêcheurs. Oui le Tarn peut être à tout le monde dans une ambiance respectueuse et amicale si le civisme reste de règle.

Les membres de l’association sont très attachés au respect de la faune et de la flore, à toute la biodiversité qui fait la richesse du site.

Gageons que des complicités porteuses et conviviales vont naître entre tous les amoureux de notre rivière et de son environnement.

Que perdurent ces initiatives afin que l’on puisse sereinement évoquer tous les atouts de notre belle rivière et que même si la vigilance s’impose,  elles effacent quelque peu l’image destructrice des crues passées  et de ce PPRI tout aussi destructeur pour l’âme de notre cité.   

                                  

Commenter cet article