Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conseil Communautaire du 28 septembre 2017.

Publié le 9 Octobre 2017 par Un Oeil Sur Villemur in Notre actualité

En complément…

 

Si Monsieur le Président de l’intercommunalité fait de louables efforts pour être entendu de tous, il nous est difficile le plus souvent de saisir l’ensemble des échanges autour de la table du conseil. Echanges souvent complexes dans leur contenu et leurs subtiles nuances.

Nous n’oserons pas au vu des restrictions budgétaires réclamer un micro pour les personnes qui s’expriment, ce d’autant que même lorsque les salles en sont pourvues, ils ne sont pas utilisés.

La lecture du CR du dernier conseil prive les lecteurs de la partie « questions diverses » au cours de laquelle Monsieur le Maire de Bessières s’est exprimé.

Tout d’abord en souhaitant acter de manière formelle l’ouverture de la maison au public qui donne à notre intercommunalité un corps bicéphale.

Des échanges ont eu lieu sur certains coûts et notamment celui de la permanence d’avocats qui ne fait pas moins que de passer de 7 000 euros à 15 000.

Monsieur Raysséguier a rapidement évoqué l’avenir financier des collectivités territoriales impacté par nombre de décisions et qui le sera plus encore dans l’avenir.

Revenant sur « nos amis de Buzet » et le SMIX, il a souhaité appeler l’attention de ceux qui s’intéressent aux limites tarnaises en expliquant qu’à St-Sulpice les habitants vont devoir retourner aux urnes. De nombreuses démissions au sein du conseil municipal ont conduit à cette situation.

Même s’il y a accord de principe pour la sortie de Buzet de la Communauté Tarn Agout, CCTA, il ne peut pour le moment être entériné.

Du point de vue financier il apparait impossible pour notre intercommunalité de recommencer en 2018 comme en 2017 avec une commune toujours officiellement rattachée au Tarn. Monsieur Raysséguier énonce « ou on est d’un coté ou on est de l’autre » en précisant qu’il ne dit pas les choses quand les gens ne sont pas là, signifiant ainsi que Monsieur le Maire de Buzet est informé de son point de vue.

Actons qu’il n’est pas opposé aux « Portes du Tarn »mais appelle à la lucidité, la prudence et la cohérence.

Il est rejoint par Monsieur le Président, ce d’autant que le recours devant le Conseil d’Etat ne peut être retiré.

Tout peut prendre du temps et il ne faut négliger ni l’aspect juridique, ni l’aspect financier car la commune de Buzet est pour le moment fiscalement rattachée au Tarn même si des conventions sont passées par ailleurs avec Val’Aïgo.

 

 

Elections à St-Sulpice

Commenter cet article