Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Station d'épuration de la démocratie de proximité ?

Publié le 30 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

A la fin du conseil municipal où nous avions entendu parler de demandes de subventions, de démarches d'appels d'offres concernant de futures stations d'épuration sur les hameaux Le Terme et Sayrac, la question a été naturellement posée à monsieur le Maire, à savoir quand les intéressés, c'est à dire les habitants, bénéficieraient d'une information digne de ce nom ?

Inutiles, seraient les inquiétudes exprimées à ce propos !

Pourtant, des demandes de subventions sont effectuées, des appels d'offres prévus mais rien n'est encore déterminé, pas même les réserves foncières ?????

Interrogé également, par nos soins, sur le devenir de la salle des fêtes du hameau Le Terme et sur le manque d'information en général, il a été répondu par monsieur le Maire qu'il avait été très pris – fort heureusement- par l'affaire Molex, et qu'il viendrait parler de la salle des fêtes …

Il entend faire remarquer que le Terme a déjà bénéficié d'une soirée organisée par la mairie.

De son côté,monsieur Jacques Aso précise que les élus ont parcouru une première fois les rues des hameaux à la rencontre des habitants.

 

Nous sommes loin d'être insensibles aux malheurs des « Molex », les articles publiés sur le blog le prouvent.

Faut-il nous en excuser ? Nous n'aurions jamais cru qu'un seul homme puisse à lui seul tout faire, considérant les adjoints et les conseillers, eux aussi comme élus …

Enfin, à propos de la journée d'animation du Terme, le budget consacré était sûrement équivalent voire inférieur à la subvention qui aurait été allouée à un comité efficient. De plus, comme citoyenne, j'ai utilisé mes petits bras afin de participer à la réussite de cette soirée.

 

Les problèmes rencontrés actuellement rendent indispensable une démarche démocratique gage de cohésion sociale.

Les engagements pris durant la campagne doivent trouver leur rythme de croisière car, non, les propos tenus n'engagent plus seulement que ceux qui les ont cru.

Concluons par une note d'humour.

Le Terme à des habitants qui savent parfois pratiquer l'autodérision en se nommant « termites ».

Les « termites » ne font-ils pas bon ménage avec les langues de bois ... en les dévorant.

 

Marie Gabrielle Gimenez.

 

Monsieur Mélenchon parle de Molex :

http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=718


commentaires

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 SEPTEMBRE 2009

Publié le 29 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

Entre dénonciation d'un « type de capitalisme »

et gestion courante

 

 

Cette séance de conseil possédait ce côté un peu solennel et tendu de toute réunion qui se tient après l'annonce d'une catastrophe. La présence de la lutte des « Molex » hante l'assemblée. Hante aussi, la trahison du gouvernement envers les salariés, les élus et les citoyens de ce territoire (extraits). Reste aussi à faire face à la gestion quotidienne de la collectivité et aux difficultés rencontrées dues pour parties aux désengagements croissants de l'Etat, malgré les promesses de compensations.

 

 

Après l'approbation à l'unanimité du procès-verbal du conseil municipal du 29 juin 2009.

Monsieur le Maire avant de débuter le conseil (Trois absents avec procuration pour la majorité.

Deux absents pour l'opposition dont une procuration) a souhaité revenir sur l'épilogue de l'affaire « MOLEX ».Il fait part malgré son « tempérament modéré », de sa colère face au déroulement des faits, « c'est la victoire d'une forme de capitalisme odieux, la défaite du politique ».

De son côté, monsieur Daniel Régis très présent sur les lieux, au côté des Molex redit sa colère de citoyen, d'humaniste et de socialiste. Il parle alors avec émotion d'espérance face aux batailles gagnées puis de désespérance et de gesticulations gouvernementales. Il rappelle son émotion lorsque la sirène de l'usine a retenti suite au vote d'acceptation du plan de sauvegarde. Il n'oubliera jamais le nom du ministre et affirme « ils ont marché sur les lois de la République Française » ; au-delà des Molex il affirme son inquiétude pour le devenir de notre république et craint que : « le siècle de l'ombre ne suive le siècle des lumières ».

Enfin, sur ce sujet brulant, monsieur André Parize a déclaré pour sa part que l'ombre a commencé pour Villemur le jour où le gouvernement a facilité le rachat de LABINAL par la SNECMA et que le secteur automobile a commencé par être dépecé, la partie connectique étant livrée aux américains, Molex a respecté ses délais en fermant le site de Villemur fin juin comme annoncé en octobre 2008. Considérant le projet actuel, il appelle à la vigilance quant à l'utilisation des fonds publics consentis favorisant en fait des fonds de pension américains.

 

DEUX MOTIONS : Vote à l'unanimité.

 

Privatisation de la Poste :

Monsieur le Maire propose de voter une motion pour le retrait du projet de privatisation de la Poste.

Une consultation citoyenne aura lieu le 3 octobre à Villemur sur Tarn.

 

« Crise laitière » :

En soutien aux éleveurs une motion de l'association des producteurs de lait indépendants (APLI)a été présentée.

Monsieur Patrice Bétirac à rappelé que la crise du lait traduisait une crise agricole concernant tous les secteurs : viticulture, céréales, fruits et légumes …

Une grève générale de la profession devrait avoir lieu le 16 octobre.

 

ADMINISTRATION GENERALE :

 

Eau et assainissement :

Proposition de la création d'un syndicat mixte départemental de l'eau et de l'assainissement.

Ce syndicat aurait pour le moment des compétences au niveau de l'assainissement autonome et de la gestion du pluvial. Les autres secteurs resteraient du domaine communal.

Il est nécessaire de désigner des représentants de la commune au sein du futur syndicat.

Pour une commune de moins de 10 000 habitants, trois délégués doivent être élus par un scrutin secret à la majorité simple.

Trois candidats : Jean-Claude Boudet, Pierre Guerci, Patrice Bragagnolo ont obtenu 24 voix pour les deux premiers, 23 pour le troisième, deux blancs, un nul.

 

Règlement de la tarification du cimetière :

Règlement et tarifs ont été votés lors du conseil du 29 juin dernier : précision, les concessions ont une dimension de deux mètres carrés.

 

Dissolution de l'association foncière du remembrement de Villematier :

L'association va être dissoute, l'emprise de certains chemins sera transférée à la commune de Villemur.

Les zones et les chemins concernés n'ont pas été précisés.

 

Indemnité de conseil pour les agents des services fiscaux :

Un agent est présent en mairie le premier jeudi de chaque mois de 09h00 à 12h00.

L'indemnité pour l'année 2009 sera de 1219,59 € soit 100 € par mois.

 

CULTURE :

 

Règlement de la médiathèque :

Suite à l'augmentation des tarifs votée le 29 juin 2009 le règlement est modifié. A la place de trois livres et trois CD, il sera possible d'emprunter 6 livres et 6 CD. Pas de changement pour le reste.

Le délai de prêt sera allongé à six semaines pour les vacances d'été afin d'éviter d'éventuelles sanctions et de développer l'attrait de la médiathèque.

 

PERSONNEL :

 

Ouverture de postes en contrats d'accompagnement dans l'emploi (C.A.E.).

Ces contrats sont d'une durée minimale de 6 mois et maximale de 24 mois, allant de 20 heures à 35 heures hebdomadaires.

Ces postes financés à 90% par l'Etat soit remplacent, soit complètent des postes existants.

Création :

►d'un poste d'adjoint 2ème classe à la médiathèque

►de trois postes d'adjoint technique de 2ème classe pour assurer la surveillance des enfants

►de deux postes d'adjoint technique de 2ème classe pour les services techniques

 

Modification de la durée hebdomadaire pour certains employés :

Des agents recrutés pour des temps partiels effectuent en fait des temps complets, il est demandé de confirmer à temps complet les cinq agents concernés.

 

FINANCES :

 

Contentieux piscine :

Le coût des expertises réalisées pour la piscine est d'à peu près 40 000 €, la commune sera remboursée mais doit avancer ces frais.

 

Assainissement collectif :

Redevance versée à l'agence de l'eau Adour Garonne, soit une somme de 25 909 €.

 

Demande de subvention pour des travaux de filtration sur les berges du Tarn.

1603,46 € pour procéder à l'installation d'un système complémentaire de filtration.

 

Demande de subvention pour la réhabilitation de la marie et de l'ancienne perception.

La précédente rénovation date de 1993, les travaux nécessitent l'installation de climatisation, l'aménagement du rez-de-chaussée afin d'améliorer la confidentialité.

Le Conseil Général accorderait une subvention de 40%.

 

Demande de subvention pour l'acquisition de matériel de fleurissement.

 

Demande de subvention pour la réhabilitation du château de Bernadou.

Revu à la baisse le coût s'élèverait à 1 700 000 € auquel il faut ajouter 100 000 € pour le mobilier et 200 000 € pour les études, soit un total de 2 000 000 € financé par l'Etat, la Région, le Conseil Général et la CAF.

 

Programme des travaux d'assainissement des travaux collectifs :

 

Station d'épuration :

L'actuelle station sera agrandie sur le site, le coût des travaux s'élèvera à 1 350 000 €.

La moitié de cette somme sera financée par la réserve effectuée, différentes subventions seront sollicitées.

 

Extension des réseaux :

Les travaux seront réalisés afin d'étendre le réseau d'assainissement au collège, à la crèche et à la future zone urbanisée.

Un appel à subvention est lancé.

 

Demande d'inscription pour l'assainissement des hameaux de Sayrac et Le Terme :

Coût pour Le Terme 480 000 €, pour Sayrac 410 000 €.

Des demandes de subvention sont effectuées de même que des démarches pour le lancement des appels d'offre.

 

Travaux sur les cours de tennis.

 

Avance de subvention pour le rugby.

La subvention est généralement consentie en mars-avril, une avance de 10 000 € sera effectuée au mois d'octobre.

 

Tarif des locations des salles communales :

Modification des cautions.

Pour toutes les salles une caution de 500 € pour la location et une de 50 € pour le nettoyage.

 

URBANISME :

 

Elaboration du PLU :

Une convention entre la commune et la D.D.E.A. (Direction Départementale Equipement Agriculture) doit être signée.

 

Participation pour non réalisation de stationnement :

Toute construction, extension ou changement d'affectation des locaux doit comporter une possibilité de stationnement. Il est proposé que le montant par place non réalisée soit ramené à

1 500 €. Il faudra harmoniser les tarifs pour ne pénaliser personne, en fonction de l'habitat et du potentiel de modification de la construction.

 

Déclassement partiel du chemin du Roussel (RD 87) :

Afin de privilégier les modes doux de déplacement (cycles et piétons) entre le giratoire prévu sur la D 630 et Villemur.

Monsieur Patrice Bétirac précise qu'il faut rester à l'écoute des riverains et penser aux engins agricoles.

 

TRAVAUX :

 

Prévision des travaux sécuritaires 2010 :

►aménagement des carrefours de l'avenue Kennedy avec les rues Victor Hugo, Sthendal et Guynemer.

►aménagement de passages sur la voie verte avenue du Général Leclerc et en prévision avenue Kennedy.

►aménagement sur la RD 29 au niveau du lotissement de la Plaine.

►aménagement sur la RD 14 au niveau de Bernadou.

►allées Charles De Gaulle : sur ces allées on a comptabilisé environ 2 000 véhicules par jour pour une vitesse moyenne constatée de 60 à 80 km/h. Deux ralentisseurs aux normes seront installés de part et d'autre de l'école Anatole France en tenant compte des nuisances pour les riverains.

 

Engagement de maîtrise d'œuvre pour les travaux d'assainissement prévus :

Extension station actuelle.

Assainissement pour les futurs aménagements (collège, crèche).

Création pour Le Terme et Sayrac.

 

Location d'un bureau pour la reconversion professionnelle des ex-salariés de Molex.

L'AFPI a sollicité un bureau dans le cadre de son action pour les semaines 41, 43 et 44.

 

Précision : nous ne savons pas si les sommes annoncées sont TTC ou HT.

Vote à l'unanimité pour l'intégralité de ce conseil.

 

Comme d'habitude nous avons relaté ce conseil le plus fidèlement possible et restons ouverts à toute rectification, toute remarque ou précision.

 

Interventions citoyennes

 

Dans la salle plusieurs personnes sont intervenues.

 

Monsieur Tizon a souhaité revenir sur l'émission télévisée de France3 du samedi 26 Septembre à 11h30.

Nous retiendrons que Monsieur Boudet à réitéré sa déclaration concernant Labinal, à savoir que la direction aurait annoncé aux salariés sont installation prochaine sur le futur site de Villemur.

Un adjoint à précisé que la décision était à l'ordre du jour du comité d'établissement du mardi 29 Septembre.


Une dame âgée s'est inquiétée de la sécurité routière au niveau du carrefour, devant les Magnolias et la maison de retraite. Des automobilistes auraient des conduites à risques mettant en danger les personnes qui traversent.

 

Une autre rebondissant avec pertinence sur des questions a lancé un débat qui est devenu confus et difficile à rapporter.

 

Un habitant du Terme s'est inquiété du devenir de la pétition effectuée en juin sur l'ADSL et la téléphonie. Madame Ingrid Terrancle avec qui nous avons abordé le sujet travaille toujours et ses efforts n'ont pu encore aboutir.

Nous vous tiendrons informés.

commentaires

« VILLEMUR AU TEMPS DES CATHARES »

Publié le 24 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

 

 

EXPOSITION PRESENTEE A LA TOUR DE DEFENSE DE VILLEMUR SUR TARN DU 1 AOUT AU 25 SEPTEMBRE 2009

 

A la fin des années 1160 apparaissent dans le Midi de la France des communautés religieuses dont les membres s’appellent « bons hommes/bonnes femmes » et contestent l’autorité de l’Eglise catholique. Considérées hérétiques par la Papauté, ces communautés dissidentes vont s’ériger en églises avec leurs propres hiérarchies et zones de prédication. Villemur, la région du nord de Toulouse et du Bas-Quercy fera partie des domaines privilégiés de leur implantation. L’accueil favorable prêté à cette dissidence par les élites aristocratiques villageoises et urbaines du Midi provoque, en 1209, le lancement par la Papauté de la première Croisade en territoire chrétien, la Croisade contre les Albigeois.

A l’occasion du 800e anniversaire du début de la Croisade contre les Albigeois (1209-2009), deux associations de Villemur sur Tarn, les Amis de Villemur Historique (AVH) et l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Villemurois (ASPV) ont souhaité s’associer aux nombreuses manifestations organisées un peu partout dans le Sud de la France. Au travers de panneaux explicatifs1, de mises en scène de la vie quotidienne de l’époque, de vitrines avec des sceaux, et de reproductions des machines de guerre, ils ont abordé une partie de l’histoire médiévale de Villemur peu ou mal connue, celle du temps des Cathares, de la Croisade et de l’Inquisition. Si la ville échappe en juin 1209 aux frappes des croisés proches, les habitants, pris de peur, mirent le feu à la ville qui accueillait alors de nombreuses maisons d’hérétiques (« bons hommes et bonnes femmes »). Il s’ouvre ainsi une longue période de répression, d’abord militaire ensuite judiciaire avec la création du Tribunal de l’Inquisition, qui parvient à anéantir définitivement la dissidence dans les années 1320. Un des objectifs de l’exposition est de montrer comment l’histoire du Villemur médiéval fut intimement liée et tributaire de ces événements tragiques qui ont fini par transformer au fil d’un siècle la carte politique du Languedoc.

1 Textes de Pilar Jiménez, historienne et membre d’AVH.

 


Merci à Pilar Jiménez de nous avoir fait parvenir ce résumé.

commentaires

Quand les « malentendus ».... cachent l'ombre des égos

Publié le 21 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

Par Jean-Philippe Tizon

 

Cette bonne ville de Villemur n'en finit plus de voir ressurgir par période régulière son plus vieux démon local : l'esprit de l'ombre.

Il faut bien s'en faire une raison, l'ombre ne peut se réduire à une seule personne mais bien à un état d'esprit.

A croire que l'Hôtel de Ville concentre le côté obscur de la force.

Ne faudrait-il pas exorciser le lieu, une fois pour toutes par un rite républicain dirigé par notre Saint père Philippe ?

Avant d'entamer une telle procédure, faisons appel d'abord à la conscience républicaine, sociale, de certaines élues, fussent-elles à connotation aristocratique.

J'entends déjà les quolibets machistes sur certaines terrasses, « les femmes en politiques c'est comme.... », n'aggravons pas le propos. D'ailleurs, ceci dit, un certain Poquelin ironisait déjà en son temps sur « Les femmes savantes ». Comme quoi, si la femme reste le devenir de l'homme, elle n'en demeure pas moins son principal motif de digression. Rassurant, l'inverse reste vrai, aussi !

Revenons en à nos brebis, Oui messieurs, être femme ne se réduit pas forcément à un devenir niais réduit à douze mètres carrés de cuisine. Elles peuvent, au même titre que les hommes, avoir lu Machiavel ( « Le prince » s'impose) apprécier De Tocqueville ( incontournable : L'ancien Régime et la Révolution) tenter d'appréhender Raymond Aron ( j'hésite entre « L'opium des intellectuels » et « Essai sur les libertés ») voire s'acoquiner avec Pierre Bourdieu ( de circonstance, « La domination masculine » et se faire une frayeur avec « Les Héritiers ») et se construire un profil, terrible et hilarant pour la communauté, à la Nelly Olson.

La peste -non d'Albert Camus- mais de « La petite maison dans la prairie ». Vous savez celle qui raconte tout et n'importe quoi pour diviser le village afin de tirer à son avantage les marrons du feu.

Avec ce que vit notre ville aujourd'hui au travers de la trahison des salariés de Molex par le gouvernement (voir déclaration du comité de soutien), nous n'avons pas besoin de « Nelly Olson » mais d'élus (es) au service de l'esprit républicain et citoyen, favorisant une démarche populaire d'éducation et d'éducation populaire afin de mettre des êtres humains debout au centre de la politique de notre commune. Quand les égos priment sur l'intérêt général, la part d'ombre rode. Alors elle frappe sournoisement dans le dos la démocratie de proximité. Les égos et l'ombre ne peuvent se renommer « malentendus ». Si ces phénomènes se poursuivent, le malentendu entre une perception étriquée du mandat d'élu et l'esprit républicain d'être au service de … deviendra réel.

Il revient au Premier Magistrat de siffler politiquement la mi-temps.

Alors souhaitons pour l'avenir « que la force et l'intelligence soient avec nous ».

commentaires

Fêtes de la Saint-Michel à Villemur

Publié le 21 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs


Pas d'embellie pour cette fête de la Saint-Michel placée sous le signe des orages et de la morosité.

 

Quelques boulistes persévérants se sont adonnés sur les allées à leur sport favori.

 

N'oublions pas le Grand Prix des fêtes cyclistes de la Saint-Michel ou quelques fidèles spectateurs ont encouragé plus d'une cinquantaine de participants.

 

Rendons hommage aux coureurs, à l'ensemble des organisateurs mais aussi à l'intarissable speaker qui n'a pas manqué de maintenir et réchauffer l'ambiance.

Bouquets et coupes ont été remis aux vainqueurs par madame WOLF, monsieur PARIZE, maires adjoints et des représentants du comité multifêtes.

 

Classement :

1 COUMES LAUCATE Sébastien UV MAZAMET 3
2 CAZALA Stéphane UV LOURDES 3
3 RECHE Stéphane AS MURET C 3
4 BOYER OLIVIER VELO DE L EST 1er Junior
5 BERNAT Christian AS VILLEMUR 1er Pass-cyclisme
6 CASERO SEBASTIEN ARIEGE VELO SPORT PC
7 SALAUN GILDAS TOULOUSE VELO CLUB 3
8 FAUCARD Philippe AS MURET C PC
9 GAUX Thierry US COLOMIERS PC
10 LONCKE Christian AS VILLEMUR PC
11 LAPANDERIE Ghyslain AS VILLEMUR 3
12 NARDO Nicolas TOAC PC
13 FIJOLEK Wojciech AS CARCASSONNE CYCLISTE PC
14 CHRISTOPHE Robin ST ALBAN OMNISPORTS CYCLISME J
15 FAVA Franck US COLOMIERS PC
16 PREVOT Philippe AS VILLEMUR PC
17 CARRIERE Romain TOAC 3
18 NICOMETTE Vincent EMPALOT VELO CLUB 3
19 VOGEL Mathieu ST ALBAN OMNISPORTS CYCLISME J
20 CAZALA David UV LOURDES 3

 


Même le musical feu d'artifice n'a pas réussi à éclairer ce samedi.

commentaires

Homélie du Père BACHET

Publié le 20 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Foi et société

Ce dimanche 20 septembre le Père BACHET nous à délivré un message à méditer. Nous sommes tous perfectibles mais il est bien difficile de se remettre en question. C'est pourtant en franchissant ce pas là que nous progresserons vers un monde meilleur, même si ce sera long...

 

Homélie du Père BACHET

 

Le livre de la Sagesse nous montre un juste en butte à l'hostilité des siens.

Le juste dérange parce qu'il ne pense pas comme la plupart des gens. Il désire l'équité, la justice . Il se conduit en respectant l'autre. Sa manière de se conduire et ses paroles sont un reproche permanent pour ceux qui ne respectent pas la Loi de Dieu. Ceux-ci ne le supportent plus et veulent s'en débarrasser. Or le juste est aussi celui qui outragé et persécuté tient bon dans l'épreuve et qui manifeste ainsi sa foi et sa confiance en Dieu. Il est déjà figure du Christ.

On voit bien les conséquences d'un tel choix qui n'accepte pas les compromissions et les injustices. La sagesse nous dit Saint Jacques consiste à dissiper les jalousies et les rivalités. La vrai sagesse est celle qui cherche la paix, la tolérance, la compréhension, la miséricorde. Et ajoute-t-il c'est dans la paix qu'est semée la justice.

La jalousie est souvent le ferment du conflit. Il s'agit donc de purifier le cœur même de l'homme car celui qui fait la paix en lui-même est capable aussi de faire la paix avec les autres.

C'est une proposition qui peut surprendre et pourtant elle est la source qui permettra de mettre en œuvre un dialogue en vérité.

Jésus dans l'évangile va encore plus loin.

Alors qu'il est en train d'annoncer sa passion, les disciples s'interrogent sur la place qu'ils pourraient prendre et occuper. Jésus alors leur fait la réflexion « Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier de tous et le serviteur de tous » et au moment du dernier repas il fera le geste symbolique du lavement des pieds. Lui, le premier se met à la dernière place pour servir. Afin de bien faire comprendre le message il place un enfant au milieu des disciples. Et Jésus fait de ce petit un modèle qui s'oppose au désir de grandeur de ses disciples. L'enfant était considéré à l'époque comme être insignifiant, n'ayant pas sa place dans le monde des adultes. L'enfant devient symbole des pauvres et des exclus de la société. En accueillant l'enfant, Jésus donne comme modèle celui qui ne compte pas ; il s'assimile à lui.

Les disciples ne saisiront le geste et les paroles de Jésus qu'après la Passion et la Résurrection de leur maître. Ils comprendront alors que pour devenir grand dans le Royaume de Dieu, il faut se faire le serviteur de tous.

Si nous nous efforçons de comprendre le geste et les paroles du Christ nous comprenons bien que le serviteur n'est pas celui qui s'écrase et se diminue face à la grandeur de Dieu. Le Christ ne s'est pas écrasé au moment de son procès et de sa passion. Il a montré qu'il gardait intacte sa dignité mais qu'il n'était pas venu pour se battre « Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux mains de ceux qui veulent ma mort... Je ne suis venu dans le monde que pour rendre témoignage à la vérité.

Quiconque est de la vérité écoute ma voix ». Pilate sera intrigué par ces paroles mais il ne

les comprendra pas. Cependant la mort du Christ sera reconnue comme injuste et

odieuse. Il prouvera par la mort infamante d'un juste, que celle-ci a du sens et qu'elle

donne à réfléchir et à se positionner différemment. Elle donne à réfléchir sur la tenue d'un

procès sans défense.

La résurrection permettra de mieux cerner le sens de ce sacrifice ultime.

Être serviteur, c'est accepter d'être un maillon de la chaîne de l'humanité, mais un maillon qui a un rôle essentiel à jouer au cours de notre pèlerinage terrestre.

Les évènements nous invitent à prendre position et à soutenir les causes justes.

Serviteur et chrétien c'est effectivement accepter les tâches de service qui me sont confiées et les faire dans le souci de la gratuité et du don. Cela suppose une capacité d'écoute et d'adaptation aux problèmes de notre monde.

Le Christ nous désigne en appelant l'enfant près de lui, celui que nous devons approcher et servir : le pauvre, le sans droit, le sans voix, l'étranger, le démuni, le sans papier.

La tâche n'est pas facile car elle va souvent à l'encontre des idées reçues et des convenances.

Jésus sera traité comme un hors la loi que l'on crucifiera entre deux brigands.

C'est là la mission de salut que le Père lui a confiée : briser toutes les exclusions, redonner leur dignité aux plus pauvres, aux plus méprisés parmi les hommes.

Le Dieu que nous révèle Jésus Christ est un Dieu d'amour, un amour toujours donné gratuitement.

C'est bien à une disponibilité de tous les instants que nous sommes invités et engagés. C'est me semble-t-il la leçon que nous pouvons tirer de la parole de Dieu qui nous a été proposée aujourd'hui.

commentaires

Exposition la ville au temps des Cathares -Il reste encore quelques jours

Publié le 20 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

commentaires

Trahis par le pouvoir, les « Molex » tournent une page mais le combat se poursuit

Publié le 20 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

APRÈS 11 MOIS DE RÉSISTANCE, JUSTE ET DIGNE

 

Trahis par le pouvoir,

les « Molex » tournent une page

mais le combat se poursuit...

 

Les « Molex » ont montré, pour la plupart d'entre eux et ce dans une assez grande unité syndicale, durant 11 mois une forte détermination à sauver leur emploi, leurs savoirs-faire, leurs brevets, leur usine, la vie sociale et économique de notre territoire.

 

Une triple résistance contre : le mur de l'Argent, les pratiques US, l'abdication du pouvoir en place.

 

Lors des ultimes négociations en préfecture, il a bien été souligné qu'il s'agissait de licenciements et de fermeture du site pour cause stratégique et non économique. L'usine de Villemur demeure, par conséquent, viable. Le combat reste Juste.

 

En dépit des décisions de Justice prises à son encontre, la direction après avoir interdit l'accès au site a mis l'ensemble des personnels sous pression en ne payant pas les salaires dus pour le mois d'août et les congés payés, afin d'aboutir au vol programmé de leurs brevets, de leurs savoirs-faire et à la fermeture du site.

 

Acculée, une majorité de salariés de l'entreprise Molex a voté, le cœur serré, le plan social voulu par la direction de l'Illinois. Le cynisme tend vers son paroxysme, lorsque les représentants de la compagnie proposent une rallonge à la condition que «  les salariés n'empêchent pas le départ des machines ». Comme quoi, ces « cowboys » craignent, la peur au ventre, la poursuite d'une lutte légitime contre leurs pratiques dévoyées, qui maltraitent les salariés et notre population

 

Lâchés par le gouvernement UMP ?

Bien des interrogations se posent depuis des mois, sur lesquelles les médias et les responsables politiques nationaux ont peu insisté, notamment :

 

  • N'existerait-il pas un conflit d'intérêt de voir un dossier aussi sensible géré par une ministre de l'Economie, Christine Lagarde, dont la société d'avocats qu'elle dirigeait avait eu en charge la vente à Molex de l'entreprise villemurienne ? Interrogée à ce propos lors de l'émission 5 à 7 du 13 septembre, la ministre affirmait « qu'elle n'avait pas eu à gérer ce dossier dans un cabinet qui traitait un grand nombre d'affaires ». Parbleu...

 

  • Comment se fait-il que dans l'attribution des bons points présidentiels, Luc Chatel, devenu depuis un ministre de l'Education prompt à prendre des mesures disciplinaires à l'encontre des enseignants refusant les « concept » Darcos, ait été largement « nominé » au vu de SON NON TRAVAIL à défendre l'industrie Française et le site villemurien en particulier ?

 

  • Comment se fait-il que les décisions prises par la Justice à l'encontre de la direction Molex n'aient jamais été appliquées et en particulier la réouverture de l'usine début Août ? Pis, comment des voyous qui bafouent notre République et ses principes, peuvent arriver à entrer en préfecture avec leurs garde du corps et interdire l'accès de la salle de réunion au cabinet Syndex, conseil du comité d'entreprise ? Comment se fait-il que les autorités préfectorales et policières en place n'aient pas réagi devant de telles attitudes mafieuses ?

 

Devient-il plus facile aux parlementaires UMP de faire passer à la trappe une loi pénalisant la « scientologie », secte made in USA, que de défendre nos intérêts nationaux et européens face aux exigences de compagnies comme Molex et de certains cercles US et /ou spéculateurs ?

 

DEVANT L'ENSEMBLE DE CES ÉLÉMENTS, NOUS SOMMES EN DROIT DE NOUS DEMANDER, COMME CITOYENS(NES), SI NOUS VIVONS ENCORE DANS UN ETAT RÉPUBLICAIN ET DE DROIT ?

 

 

Nous vous disons Chiche ! Messieurs SARKOZY et ESTROSI

pour la revitalisation de Villemur.

 

Ce plan de « revitalisation » proposé par M Estrosi, clone d'un précédant proposé il y a un an avec l'aide de nos « amis » d'outre-atlantique, prévoit l'embauche (pas forcément de « molex »), de 20 équivalents temps plein en CDD puis de 60 pour aller jusqu'à trois cents d'ici trois ans au dire du sieur ministre. Nous prenons ce gouvernement au mot. Qu'il prouve enfin sa capacité à tenir ses promesses, au-delà des annonces médiatiques sans lendemain.

 

A cette fin nous appelons les élus(es), les citoyennes et les citoyens à rejoindre le Comité de Soutien afin d'imposer, avec l'association « Solidarité Molex », les syndicats, les salariés un véritable plan de revitalisation de notre commune, de suivi humain et de reconversion des salariés. Il en va du devenir de nos familles, de nos enfants, et de la vie sociale et économique de notre territoire.

 

 

Venez nombreux au

concert du 25 septembre de 17h à 2 h à Villemur et réaffirmez votre soutien aux « molex » et votre volonté de construire un nouvel avenir


COMITE DE SOUTIEN AUX SALARIES MOLEX 5, rue St Louis, 31340 Villemur sur Tarn

mel : comitésoutien.auxmolex@laposte.net

commentaires

Vides greniers octobre

Publié le 19 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

 

LE 20/09/2009

A MIREPOIX SUR TARN

Organisé par le comité des fêtes.

Buvette et restauration sur place.

Contact : 06.27.19.54.25 ou 05.61.09.08.30

 

DIMANCHE 04 OCTOBRE

A VILLEMUR-SUR-TARN

Organisé par Trait d'union

renseignements et inscriptions

Philippe 05 61 09 91 58

Julie / Barbara 05 62 10 79 72

commentaires

Serge LOPEZ à Villemur

Publié le 19 Septembre 2009 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

commentaires
1 2 3 4 > >>