Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La culture en danger

Publié le 31 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

 

Nous sommes tous concernés, vous pouvez signer la pétition en cliquant sur le lien :

http://www.lacultureendanger.fr/

P5220177

commentaires

CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE VILLEMUR

Publié le 28 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

 

Conseils et démarrage des commissions

sous le patronage du Maire

 

Ce mercredi 27 janvier se tenait la deuxième réunion du conseil municipal d'enfants de Villemur.P270110 17.070001

 

Monsieur le Maire présidait ce conseil au coté de monsieur Amiel. Ils étaient entourés de 25 jeunes élus, (Un absent. Un excusé).

Egalement présents le comité de coordination et dans la salle quelques citoyens.

Monsieur le Maire commençait par expliquer à nos jeunes élus la nécessité d'adopter le compte-rendu de la première séance, toute remarque étant recevable. Vote à l'unanimité.

 

Un jeune souhaitant avoir quelques précisions sur les commissions, il est demandé au comité de coordination de revenir sur ces dernières. Les jeunes conseillers ont été répartis dans quatre commissions (environnement, loisir et sport, culture et patrimoine, cadre de vie)Chaque commission devra travailler sur les projets afin d'en faire émerger une idée principale. après avoir considéré le plus possible leurs préférences.

 

Monsieur Boudet à souhaité revenir sur la présence de monsieur Amiel adjoint en charge de la petite enfance, enfance, jeunesse, loisirs et affaires scolaires en expliquant à nos jeunes élus le rôle de ce dernier dans le conseil municipal adulte.

Il a encouragé les enfants à exprimer leurs idées, les a assuré qu'elles seraient examinées avec sérieux et bienveillance. Les jeunes conseillers seront invités à des séances du conseil municipal adulte en fonction bien sûr des sujets.

Le conseil s'est terminé par une photo de groupe que vous pourrez découvrir dans le journal municipal.

Nous avons laissé alors nos jeunes élus à leur travail dans leurs commissions respectives.

 P270110 17.170003a

Toute les séances auront lieu de 17h00 à 18h30.

Les jeunes élus sont conviés à signaler leur absence le plus tôt possible.

Séances plénières programmées :

  • Mercredi 31 mars

  • Mercredi 23 juin

Chaque commission est encadrée par un éducateur membre du comité de coordination.

  • Commission loisir et sport : Virginie

  • Cadre de vie : Laurent

  • Environnement : Guillaume

  • Culture et patrimoine : Fabien et José

 

Vous pouvez venir nombreux soutenir nos jeunes élus en apprentissage de la citoyenneté et les aider à appréhender la fonction d'élu comme un moyen au service de la collectivité et non comme une fin en soi.

commentaires

Papa a dit

Publié le 27 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

Bien sûr à la maison, la vôtre, toute modeste, vous êtes un père confronté au coût des études du petit dernier, au chômage qui guette l'ainé sur-diplômé, aux problèmes de santé de l'arrière-papy que vous n'avez pas les moyens de mettre en maison de retraite, aux coûts des mutuelles qui ne cessent d'augmenter, aux espérances de mamie qui fatiguée attend la retraite, à celles de papy qui lui, cherche du boulot, aux colères de maman qui réclame l'égalité des salaires, au banquier qui vous harcèle car votre SMIG n'autorise pas de léger découvert.

Impossible de chercher réconfort chez l'agriculteur voisin qui se débat dans des problèmes incompréhensibles.

Le banquier doit avoir raison, vous comme votre voisin avez des lacunes en gestion d'où cette incapacité à comprendre pourquoi vous payez plein pot le lait, la viande, les légumes … alors que l'agriculteur ne s'en sort pas.

Vous revenez de la ville où vous travaillez, pour le moment, totalement démoralisé, ces gens qui font la « manche », cet air irrespirable, votre vielle bagnole qui risque de lâcher ou d'être recalée au contrôle technique, et ces transports en commun qui n'arrivent pas chez vous, vos moyens ne vous permettaient de construire qu'à 50 kilomètres de la ville … .

Un peu de détente et de luxe, allumez la télé.

Vous découvrez le papa de la Nation, un père aimant, plein de compréhension, d'empathie, ouvert au dialogue. Un homme paisible, calme, sachant communiquer sa sollicitude sans condescendance, sachant vous rassurer même avec des arguments futiles voire factices.

Par sa capacité à se substituer à vous il peut comprendre vos peurs, vos inquiétudes, il pointe du doigt les coupables, il est courageux papa dans ses dénonciations, reste à espérer qu'il passe aux actes.

Tout à coup apparaît ce syndicaliste qui refusant de monter sur le petit nuage ne trouve pas son compte dans cette soudaine et profonde affection.

Ingrat, capable d'infliger à notre courageux papa de cruelles questions, de vives réactions.

Le lendemain, rebelote, alors que vous profitez des heures décodées de Canal +, l'abonnement trop cher pour votre budget, revoilà le cégétiste.

Allons bon, va-t-il lui aussi surfer sur la vague de l'opportunisme ?

Il revient à la demande des journalistes sur son insatisfaction de la veille, s'interroge sur la date du versement opportun d'un million d'euros à son entreprise.

Monsieur Hollande, présent, souligne et se félicite de l'aide consentie par la région socialiste, il est renvoyé dans les cordes. Une aide financière a été consentie, il est regrettable que le Président de Région ne soit pas venu aux cotés des travailleurs en lutte.

Vous éteignez la télé, vous repensez à cet électricien toulousain, Dominique Lot qui a résisté en rétablissant le courant pour une famille de RMIste en infraction pour non paiement.

Vous songez aussi à monsieur Refalo ce désobéisseur pédagogique.

Il reste donc des gens capables d'exprimer leurs pensées, leurs doutes, de dénoncer ce que nous vivons sans chercher ni gloire, ni intérêt personnel, des gens qui espèrent la reconnaissance et le respect du monde ouvrier. OUF …

 

MG GIMENEZ

commentaires

Interrogations ???

Publié le 27 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

Il paraît logique de confier un poste important à une personne expérimentée connaissant bien le sujet qu'elle va devoir traiter.

Quand vous effectuez des études pharmaceutiques, vous étudiez l'économie de la santé, la réglementation pharmaceutique avec les autorisations de mise sur le marché, les bonnes pratiques commerciales.

Vous connaissez les habitudes de consommation du bon peuple, appréhendez le vieillissement de la population.

Vous savez le poids de l'industrie pharmaceutique.

Peut-on expliquer le scandale, en cette période de restrictions, du vaccin H1N1 par la seule crainte d'une pandémie inexcusable ?

 

On nous explique que nous sommes dans un système de solidarité, mais qu'il ne peut pas tout compenser.

Que penser de l'article du Canard Enchainé de ce jour « Sea, Rolex and Sun ».

Coût d'une escapade de 24 heures à la Réunion pour des vœux.

  • Palm Hôtel & Spa de Petite-Ile : 15 000 €

  • Climatisation installée pour le discours : 50 000 €

  • Location de la salle : 10 000 €

  • Timbres pour les invitations : 17 000 €

  • Petits-fours : 23 000 €

Rajoutons à ces modestes dépenses le coût des quatre avions de l'Etat.

Solidarité, vous avez dit solidarité.

 

MG GIMENEZ

commentaires

Loto du comité Multifêtes de Villemur

Publié le 25 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

loto
commentaires

Conseil municipal des enfants à Villemur sur Tarn

Publié le 25 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

conseil enfants
commentaires

De l'art … à boucher le trou de la sécu

Publié le 21 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

Il reste parmi nous quelques « vieux croutons » éduqués par parents, enseignants … dans le respect de quelques règles de savoir-vivre.

Par exemple, descendre du trottoir pour laisser passer une personne âgée, laisser sa place assise à une femme enceinte, la liste est longue de tout ce que l'on nous a inculqué.

Résumons le en « traiter les autres comme on souhaiterait être traité », le respect étant une valeur à partager.

A l'école il nous était interdit de mâchouiller et bon nombre d'enseignants doivent s'inquiéter de cette étude britannique qui stipule que le chewing-gum stimule concentration et mémoire.

On peut rester perplexe sur ce constat et estimer que bien d'autres facteurs entrent en compte dans la capacité de se concentrer et de mémoriser.

Dans les cours de gym on nous traitait de ruminant, d'ailleurs aujourd'hui, rentez donc dans un dojo en mâchouillant.

Que penserait-on de quelqu'un qui se rend à un entretien d'embauche en mastiquant, soulignant ainsi une désinvolture sûrement pas à l'ordre du jour.

Bien sûr, les temps changent et même notre vénéré président, visitant le 3 mars 2009 l'usine Faurecia s'autorise à répondre aux employés en mâchant du chewing-gum.

Ne nous arrêtons pas à ce petit détail, ne portons pas de jugement péremptoire sur les masticateurs publics.

Le machouillement a d'ailleurs des effets positifs.

Si l'on en croit le docteur Flaysakier qui s'appuie sur une étude du St Mary's Hospital de Londres, quand on subit une intervention sur le colon, la reprise des flatulences annonce le retour du transit.

« Cette situation d'attente est très pénible pour le patient et pénible pour les comptes de la sécu car il est hors de question de faire sortir un patient tant que subsiste l'iléus … on a donc proposé à 158 patients de mâcher pendant 5 à 45 mn du chewing-gum sans sucres à raison de trois mastications par jour, les mâchouilleurs libéraient leurs premiers gaz 0,66 jours plus tôt que ceux qui n'avaient pas eu droit à la barre de gomme … soit 16 heures d'inconfort en moins et un séjour raccourci de 2,46 jours ».

Les vaches auraient pu nous inspirer.

Par ailleurs, connaissez-vous Jason Frenenwald, cet artiste réalise des tableaux en collant du chewing-gum.

Pour éviter de grignoter, mâchez du chewing-gum, pour maigrir, mâchez du chewing-gum qui diminue également l'acidité buccale … .

La liste des bienfaits de ce petit bout de gomme fabriqué en 1872 par Thomas Adams (mélange de latex issu du sapotier avec de la résine et du sirop, source Wikipédia) paraît inépuisable.

D'ailleurs allons de ce pas mâcher du chewing-gum pour digérer certaines flagrantes incorrections.

 

MG GIMENEZ

commentaires

Scrutin des élections régionales

Publié le 18 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

Les conseillers régionaux sont élus depuis 1986 au suffrage universel direct, pour une durée de 6 ans.

Ils sont élus au scrutin de liste à deux tours (sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l'ordre de présentation).

Au premier tour de scrutin, la liste qui a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés se voit attribuée un nombre de sièges égal au quart du nombre des sièges à pourvoir, les autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle avec la règle de la plus forte moyenne.
Si aucune liste n'a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, il est procédé à un second tour. La liste qui a obtenu le plus de voix obtient un nombre de sièges égal au quart du nombre des sièges à pourvoir. les sièges restants sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne.

Le Conseil régional de Midi-Pyrénées compte 91 élus.

Le nombre d’élus de chaque département est fonction du nombre d’habitants de ce département.

Les élus par département se répartissent de la manière suivante :


midi-pyrenees1

 

 

 

 

 

 

 


commentaires

VOEUX (2), Il ne peut exister de « Je » sans « Nous »

Publié le 17 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

Par Jean Philippe Tizon

 

 

L'exercice de présentation des vœux reste une phase obligatoire pour tout élu(e)

Obligatoire, mais pas anodine.

Il demeure le moment privilégié pour une présentation de la politique générale des années passées et à venir. Il permet aussi de noter des différences de tons et de positions sans parler de l'influence de nouvelles idées, de nouvelles pratiques qu'il n'est pas stratégique de citer mais qu'il devient difficile de nier. Villemur et ses conseillers n'échappent pas à la règle. Une règle d'autant plus délicate, qu'il a subsister durant plus d'un siècle sur ce territoire un « républicanisme paternaliste » qui allait de pair avec un « potentat démocratique ».

Comment, en grandissant dans une telle réalité, ne pas en être imprégné et penser qu'il existe, ailleurs, d'autres vérités. Cela ne se veut pas une critique mais un constat socio historique. Même imprégné par une reproduction politique, il devient difficile pour tout élu, aujourd'hui, de ne pas se trouver bousculé par la révolution réactionnaire  en cours mais aussi par la volonté de nombre de citoyens(nes) de ne pas se laisser sacrifier sur l'autel de la financiarisation.

 

Notre cité est soumise à de rudes épreuves à cause de stratégies décidées ailleurs. Un ailleurs outre atlantique, un ailleurs élyséen, etc.

Elle possède aussi ses atouts. Avec ses salariés(es) Molex, notre bonne ville n'a pas connu une jacquerie, mais un 1789 du 21e siècle avec ses « sans costumes deux pièces » qui réveilla les consciences endormies jusqu'aux USA. Sans leur détermination, notre contrée n'aurait pas connu la même sympathie et sûrement aucun « repreneur ». Une lutte d'autant plus exemplaire, qu'elle a permis de faire montre que la classe ouvrière locale entendait avant tout défendre ses savoir-faire, ses brevets et son entreprise.

Des valeurs professionnelles et une lutte qu'ils entendent poursuivre sous d'autres formes dont celle d'un collectif de coordination pour le développement économique et la réindustrialisation de notre vallée.

L'autre aspect positif pour notre ville est l'installation de nouveaux arrivants. Le recensement donnera des éléments d'appréciation notamment d'ordre socio professionnel. Cet apport humain extérieur doit devenir une chance en terme d'expérience citoyenne, de nouveaux regards, de mutualisation des savoirs, etc.

 

Il ne suffit pas de parler de valeurs humanistes, de démocratie de proximité, pour qu'elles existent d'un coup de baguette magique sur le terrain.

Par exemple, dans une association subventionnée par une collectivité, se pose toujours la question de la transparence des décisions, des comptes mais pas seulement.

Il arrive souvent que s'opposent deux concepts politiques de gestion. Pour écrire vite, un concept progressiste et un concept réactionnaire. Progressiste, parce qu'il entend favoriser, dans l'esprit d'une démarche populaire d'éducation, la prise en charge, petit à petit, par de simples citoyens (nes) des fonctions décisionnaire de l'association. Réactionnaire parce que la démarche consiste, au contraire, à laisser le boulot ingrat aux petites mains et les démarches décisionnaires, sans réelle transparence, à une « élite ».

Une collectivité ne peut éviter ce genre de question qui touche à des choix fondamentaux pour le devenir du vivre ensemble.

De plus, une démarche de démocratie de proximité ne passe pas seulement par des permanence d'élus (es), elle passe surtout par la capacité à mettre de véritables commissions had 'hoc, par une volonté d'émanciper la parole.

Enfin, aussi volontaire qu'il soit, que représente le « JE » d'un(e) élu(e) d'une petite ville face à des représentants publics ou privés, au carnet d'adresse influent, qui manient des centaines de milliards d'Euros à la journée. C'est ici que prend l'importance d'un nous créatif qui ne nie pas les individus mais, bien au contraire, les fédère dans le respect de leur diversité.

 

Un « Œil sur Villemur » entend non seulement devenir le blog qui susurre à l'oreille du Maire, mais aussi à l'ensemble des oreilles des citoyens (nes) parce que pour reconstruire notre vallée dans le contexte actuel de déficits républicains, il ne pourra y avoir de « Je » sans « Nous ».

commentaires

Les « je » voeux du Premier magistrat.

Publié le 17 Janvier 2010 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

La tradition s'est vue une fois de plus respectée. Plus de deux cents personnes se sont retrouvées samedi dernier pour la présentation des voeux du Maire et des élus (es) de Villemur. Dans un discours volontariste, Jean Claude Boudet en a profité pour mettre en exergue trois angles points d'appuis et de réalisations de la majorité municipale.

 

La première piste porte sur les réalisations à venir.

Sur le plan animations, loisirs, culture, Bernadou devrait ouvrir ses portes fin 2011avec ordre donné, en public, à son directeur des travaux de ne pas dépasser cette date butoir.

Cet espace, nous en avons déjà soulevé l'enjeu dans ces colonnes numériques, doit devenir un outil au service du développement de la jeunesse, de la culture et de la créativité, mais aussi un lieu de construction du lien intergénérationel. Reste à découvrir l'outil et ses capacités usuelles réelles.

La commune paierait, selon Mr le Maire, seulement 20% du coût total du projet, la différence étant prise en charge par différentes subventions.

La notion de ville propre a également illustré son discours en soulignant que la collectivité venait de se doter d'équipement adéquat à cette fin.

Toujours au niveau de la ville, le Premier Conseiller a souligné les enjeux de sécurité publique. Aujourd'hui, soulignait-il, les gendarmes se retrouvent en sous effectif dans notre zone pour assurer une véritable politique de sécurité . Il souligne alors la démarche commune des autres maires du canton d'interpeller et rappeler les obligations de l'Etat en la matière. Il devait remercier les policiers municipaux pour leur travail de prévention et de dissuasion.

Enfin, au niveau économique, il rappelait la volonté de sa majorité de tout faire pour maintenir et développer des activités sur Villemur et ses environs. L'achat de terrains s'inscrit pleinement dans ce processus. L'élu, de préciser qu'une dynamique existe pour « notre commune au sein des différents partenaires publics ». Enfin, sur ce chapitre, il se félicitait du démarrage de VMI et faisait part de son combat pour obtenir des contrats auprès de Peugeot et de Renault afin de pérenniser et développer l'entreprise en lieu et place de Molex. En terme de développement, il annonçait la création sous peu d'une pépinière d'entreprises.

 

 

Le second angle de l'intervention portait sur la richesse de l'engagement bénévole « une denrée trop rare pour être gaspillée. Jean Claude Boudet soulignait alors la richesse du tissu associatif villemurien. Un atout pour la vie de la cité et du vivre ensemble. La réussite du marché de Noël prouve l'existence d'une forme d'engagement. Il en profitait pour remercier aussi le dévouement des personnels communaux au service de la commune et de ses citoyens (nes).

 

Le troisième angle entend apporter un esprit à sa démarche. Il soulignait, à la fin de son intervention, l'importance de la démarche humaniste comme philosophie politique de pratiquer la politique au sens propre du terme. Une inspiration apportée peut être par la lecture régulière de notre blog...

 

Le pot républicain de l'amitié clôturait l'exercice institutionnel.

commentaires
1 2 3 > >>