Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les "Molex 3 ans après" aux Greniers du Roy

Publié le 28 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

 

Projet1 1199X1798

commentaires

Pour conserver notre passé...

Publié le 28 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

commentaires

Compte-rendu du conseil municipal du lundi 25 Mars

Publié le 27 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

Pas envie, pas envie de le faire ce compte-rendu.

Lassitude ? Non, surtout pas. Découragement ? Bien sur que non, ils sont intéressants ces conseils, sur bien des points…

Pas envie simplement d’abreuver le citoyen, qui se donne la peine de lire, de chiffres qui ne lui apporteront rien. Pas envie de transmettre une information dérisoire et tellement partielle.

Une amélioration pourtant, il faut le reconnaître, dans la communication des chiffres donnés. Une diction correcte, lente, qui laissait le temps de noter… des chiffres, des chiffres énumérés, des chiffres…

Un effort aussi, faute de document projeté pour expliquer les transferts d’équipements communs dans le domaine public, pour expliquer qui faisait quoi entre commune et intercommunalité pour la voierie. Des explications techniques pour nous faire croire que  notre présence était appréciée, qu’on communiquait…

Des projets qu’on provisionne, mais qui ne se feront pas, des recettes qu’on passe au budget primitif, mais qu’on n’aura pas… Il faut bien établir un budget… Nous retrouverons sûrement une partie de ces écritures dans le budget primitif 2014.

Vote des tarifs municipaux qui n’augmentent pas, vote des subventions aux associations, qui aura plus, qui aura moins, qui n’aura rien, qui ne mérite pas plus, pourquoi ? Nous ne saurons rien.

L’absence de deux conseillers rebelles lors du dernier conseil nous interroge, ils ont donné des procurations pour le vote du budget primitif comportant notamment le sujet Labinal  Molex pour lequel il s s’étaient opposés à leur majorité lors du dernier conseil.

Nous ne sommes pas en attente de clash, nous aurions simplement espéré un peu de persévérance, une logique de décision.

Un sursaut, est ce suffisant pour affirmer une indignation, une blessure sûrement profonde dans ses engagements et ses convictions ?

Incompréhensible aussi l’attitude de la minorité qui s’est contentée de s’abstenir au sujet de Labinal,  mais qui ne vote pas le budget primitif, ils sont trois, dont deux de la minorité, à s’abstenir pour ce vote.

Nos impôts n’augmenteront pas, enfin la part communale, un débat à ce sujet.

Un débat qui revient sur des décisions entérinées et en voie de réalisation, sur des choix déjà du passé. On explique qu’à Bessières une baisse des impôts est votée, oui mais on avait précédemment augmenté, ah Bessières !

A villemur, on préfère ne pas prendre ce genre de mesure et face aux dépenses, jouer la sécurisation.

On parle des 1000 ans de Villemur avec une  hargne tournée vers des collègues élus qui semblent désintéressés par l’effort culturel, par le travail accompli sur la cité à ce niveau.

On espère un sursaut de considération pour l’événement, un sursaut de respect pour les citoyens en cette dernière année de mandat, les propos virulents n’entraînent aucune réaction de la part de l’assemblée.

Est-ce un moyen de convaincre la hargne ?

Elle est tellement décriée dans bien des médias, par bien des personnes, dans bien des discours, elle est même associée à du populisme.

Et puis nous ne donnerons pas la tribune à travers ce conseil à un élu dont le cœur qui bat n’admet pas que l’on écrive ce qu’il taxe de n’importe quoi.

N’importe quoi ce qui  a été dit concernant le rond point de la ZIR par M le Maire de Bondigoux lors de l'avant dernier conseil communautaire, mais lui a-t-on susurré à ce maire qu’il disait n’importe quoi ?

N’importe quoi ce qui est discuté et affirmé en Conseil Communautaire ?

N’importe quoi ce qui est rapporté ?

N’importe quoi ce que l’élu en question, présent parmi le public, lors de la délibération, n’a pas contesté lors de la réunion communautaire, il n’honorait pas de sa présence le conseil communautaire suivant.

Oui n’importe quoi !

Nous écrirons d’autres fois n’importe quoi pour expliquer à n’importe qui que parfois tout se fait n’importe comment,   mais  pour cette fois peu importe un conseil municipal  peu important pour bien trop de monde. Et pourtant c’était le vote du budget…

commentaires

Chasse à l'oeuf le 31 mars au parc de Bernadou à Villemur

Publié le 26 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

 

chasseoeufs

commentaires

Exposition Jean Dieuzaide à Villemur

Publié le 26 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

 

dieuzaide022

commentaires

LE PRINTEMPS DES POETES…

Publié le 25 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

La salle du théâtre accueillait de nombreux enfants, parents et ainés, une preuve que la poésie touche  tous les âges, qu’elle est source de convivialité, de rencontre, d’échanges et de découvertes.

Ce samedi après-midi Villemur fleurait bon la versification, l’imagination était au rendez-vous.

Les mots s’épanouissaient dans des bouches enfantines au printemps de leur éveil littéraire. Un grand bravo à cette jeune institutrice et à ce directeur d’école qui se sont  investis pour conduire de jeunes élèves dans la découverte de ce mode d’expression.

De nombreux participants ont pu lire leurs œuvres, tous enthousiastes tous heureux d’être présents.

Même les élus qui avaient fait l’amitié à la maitresse de cérémonie Madame Marie Soumeillan de leur présence,  semblaient prendre plaisir à jouer avec les mots.

M Didier Cujives s’amusait à chercher  ingénument la poésie en politique alors que M J-Marc Dumoulin, après avoir été un providentiel technicien du son, face à un micro désobligeant, s’essayait à faire des rimes. Gauche et droite en osmose momentanée,  encore  un miracle de la poésie, de la culture qui rapproche les hommes.

M Anguille, ancien maire de Montastruc La Conseillère disait son plaisir d’avoir accueilli l’organisatrice dans ses balbutiements.

Une organisatrice, récompensée de ses efforts ,qui ne pouvait qu’apprécier d’avoir réuni autant de monde, d’horizons et de lieux différents, de Plaisance à Briatexte…

Un fringant jeune homme de 100 printemps M Nadal Rey  nous a même donné  le bonheur de quelques souvenirs restés vivaces à son esprit.

Un après-midi agréable qui s’est terminé par un goûter pour les enfants.

 

Vous pouvez prendre connaissance  du C R de l’assemblée générale de l’association « chant, poésie, étoile de l’aube (ACPEA) » dont madame Nicole Crouzat bien connue dans notre ville est trésorière.

Le règlement du concours annuel de poésie  dont la date de clôture des inscriptions est repoussée au 15 avril.

 voir ici

 

commentaires

CONSEIL COMMUNAUTAIRE, BILAN DE LA MAJORITE MUNICIPALE DE VILLEMUR

Publié le 25 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL.

 

Bien des réunions sur notre territoire ces derniers temps. Des réunions pour informer, des réunions pour tenter d’échanger. Dans moins d’un an de nombreuses soirées seront consacrées à d’autres rencontres pour préparer, pour convaincre. Est-il intéressant d’assister à ces réunions ? Oui, toujours, vous apprenez le fonctionnement de nos institutions, si ce n’est sur le fond, vous apprendrez sur la forme car on  détecte beaucoup de choses à ce niveau là.

 

On peut détecter le degré de vivacité démocratique d’un territoire, l’intensité de la flamme républicaine qui brille en nos représentants. On peut découvrir aussi l’intérêt qu’ils accordent à leurs concitoyens électeurs et surtout, si cet intérêt est réalité ou opportunisme. On découvrira de même leur enthousiasme et leur capacité d’investissement.

 

 Lors de ces séances se dévoile aussi l’intérêt que la population accorde à la vie citoyenne, à l’avenir du territoire, aux idées à impulser. Parfois la prise de parole est possible.

Il n’est pas facile de prendre la parole en public et quand on a ce courage, il faut éviter de parler trop fort, trop haut, il faut choisir ses mots, assurer le ton de sa voix… Il ne faut pas se laisser démonter par des sarcasmes puérils indignes d’un adulte. Ce n’est facile pour personne, même pas pour certains élus, alors, osons…

 

Le 21 mars, conseil communautaire.

 

Il s’agissait de voter le budget 2013. La prudence est de mise pour au moins les trois années à venir. La situation financière de l’intercommunalité s’est améliorée. Une entrée financière exceptionnelle avec la vente du terrain pour le drive permet de constituer une réserve en cas de « coup dur ».

Il faut assainir la situation financière en maitrisant le budget et seule une responsabilisation collective évitera une situation explosive.

Le pool routier est un élément préoccupant du fonctionnement de l’intercommunalité, l’entretien de la voirie est un gros consommateur de deniers publics, c’est pourquoi un fond de concours des communes viendra alléger le budget.

Le montant des subventions allouées par le conseil général à ce niveau couvrira désormais trois années à la place de deux.

Il va y avoir beaucoup moins d’aides publiques, on va vers des périodes compliquées.

Pour l’année 2013 la TEOM n’augmentera pas, le taux de fiscalité restera identique à celui de 2012. Les bases ne sont pas communiquées.

Nous ne donnerons pas de chiffres, ceux qui sont parvenus parcimonieusement à nos oreilles ne sont pas de nature à éclairer les citoyens.

Retenons de ce conseil le mot prudence.

 

Cinq ans de mandat à Villemur.

 

Ce 21 mars monsieur le maire entouré de presque tous les adjoints et conseillers en charge de poste remerciait l’assemblée. Des habitants des hameaux sûrement toujours en quête de réponses ou d’informations avaient rejoint l’assistance qui semblait cette année moins nombreuse.

Monsieur le maire disait avec humour qu’il allait « peu parler et que c’était rare ».

 

Une gestion saine.

Il parlait donc pour annoncer que malgré une conjoncture défavorable pas prête de s’améliorer, le budget municipal était à l’équilibre, obligatoire pour toute commune.

Il disait ne pas tenir compte des dépenses et recettes exceptionnelles. Préserver l’épargne permet au-delà d’une possibilité d’autofinancement, d’éviter le recours à l’emprunt qui fait porter sur les générations futures le poids de la dette.

L’épargne est reconstituée, la capacité de désendettement est de cinq ans. Il faut rester raisonnable car les subventions sont de plus en plus plafonnées, il n’y aura pas d’emprunt en 2013.

 

Soyons sages.

Il est légitime que les citoyens expriment des besoins mais l’équipe en place se doit de dire qu’on ne peut tout faire. Au cas où nous nous comporterions comme des enfants gâtés monsieur le maire illustre son propos : « Villemur n’est pas la république des bisounours ».

 Bien que l’année électorale 2014 pointe son nez il faudra assumer le pouvoir de dire non si des sollicitations apparaissent déraisonnables pour les dépenses publiques.

 

Monsieur Guercy se chargeait d’expliquer à la population la politique volontariste d’investissement pour 2013. Parmi les engagements pris la rénovation des balustres des allées Charles de Gaulle nous rassurera  après bien des inquiétudes manifestées à leur égard.

Une subvention de 250 000 € allègera le budget nécessaire, soit 500 000 € HT.

L’église St Michel verra sa porte réparée, sa toiture restaurée.

Le « Bunker » (attention au dérapage M Guercy) de Sayrac (local pétanque) et ses alentours seront revus en concertation avec les utilisateurs.

De nombreuses rues du centre-ville seront refaites et ce par tranches successives, une réflexion sur les aides à la rénovation de logements  est lancée.

 

Monsieur Bragagnolo prenait alors la relève pour expliquer la nécessité du transfert des vestiaires du rugby qui par ailleurs sont régulièrement vandalisés.

Suivait une nouvelle explication des travaux sur Magnanac avec pour précision l’interdiction au niveau du carrefour de Sayrac sur la RD 630 de couper la route ; durant les travaux du rond-point pour le collège et le Leclerc un doublement provisoire de la chaussée sera effectué.

 

Monsieur Régis expliquait à son tour les divers aménagements des lieux culturels de Villemur.

La salle de conférence des Greniers du Roy sera plus  polyvalente, son acoustique améliorée et la visibilité améliorée pour le public.

Après avoir remercié les bénévoles parfois découragés par la faible fréquentation du cinéma, il annonçait le passage au numérique.

La salle du rez de chaussée verra son éclairage et son acoustique améliorés. L’office sera libéré, l’espace judo transféré et l’ascenseur installé. Des travaux prévus aussi pour la Tour de Défense.

Des projets intéressants dont ni le coût ni les périodes de travaux n’ont été présentés. Projets réels ou leurres pré électoraux ?

 

Pour  Brusson ou une poignée de personnes travaille encore la fabrication du vermicelle une mise en garde est lancée aux pilleurs stupides et dangereux. Il ne faut pas toujours incriminer les gens du voyage, si des receleurs ou revendeurs sont identifiés ils seront poursuivis.

Une bonne nouvelle est espérée pour les employés qui travaillent sur place.

.De nombreuses manifestations célèbreront les 1000 ans de Villemur mais attendons de recevoir dans nos boites à lettres la plaquette réalisée par l’AVH pour découvrir l’agenda des festivités.

 

Madame De Vecchi annonçait que les désirs des petits seraient exaucés par le père Noel, cette année il y aura un accro branche Baby pour compléter les activités ludiques.

Le marché sera avancé pour satisfaire les commerçants et 8à10 associations retrouveront une place sur les lieux pour les divers cadeaux de fin d’année.

La ligne Hop partira de la minoterie, il y aura toujours l’arrêt à Magnanac, 5mn devraient être gagnées sur le temps de transport, la place St jean retrouvera calme et places de parking.

 

Madame Wolff expliquait les travaux effectués à la poste pour adapter deux appartements pour le logement de gendarmes auxiliaires.

Des mises aux normes nécessiteront la fermeture du théâtre de juin à septembre 2014.

La sonorisation de la salle ancien espace jeunes permettra d’accueillir plus de monde pour les lotos. Les deux salles seront en duplex, le devis est attendu.

 

Monsieur Amiel énonçait  les travaux supplémentaires à Bernadou, un SAS a été créé pour l’accès à l’école de musique, un verni protecteur déposé sur les murs en faux marbre.

Isolation phonique du réfectoire et pose d’un garde-corps finaliseront les aménagements intérieurs.

A l’extérieur un auvent et la pose d’une alarme répondront aux demandes du local ados.

Le fonctionnement de la crèche et du futur Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) ont déjà été expliqués dans le blog.

Pour l’école Michelet, réfection de l’isolation phonique de la cantine, changement des menuiseries. Pour la maternelle A France il a fallu en urgence revoir la toiture, les peintures seront refaites durant les vacances.

L’adaptation aux rythmes scolaires n’apportera pas de grands changements sur notre commune ou le temps périscolaire mérite d’être mieux aménagé.

 

Monsieur le Maire revenant sur l’un des principaux sujets de discussion du dernier conseil municipal informait la population de la nouvelle destinée de l’ancienne usine Labinal_Molex.

L’état s’était engagé à soutenir la commune en amenant 1 million d’euros pour le rachat de cette «  Friche » rappelons comme on l’a fait remarquer à M Dumoulin lors du conseil que la société VMI occupe les lieux, ce n’est donc que partiellement une friche.

VMI rachèterait une partie supplémentaire et une société après l’avis des domaines devrait acquérir le reste des bâtiments. La vente du hangar logistique qui appartient à la municipalité devrait ramener une somme conséquente dans les finances publiques. Les 2 structures s’acquitteront aussi de la taxe foncière et des impôts locaux qui ne sont pas négligeables.

 

La parole à la salle

 

La première question portait sur le tri sélectif rejeté pour différentes raisons il y a 2 ans et aujourd’hui accepté à l’unanimité ?

L’entrée de Bessières ne peut être la seule raison qui explique le revirement.

Réponse : Avec la prospection faite en 2010 la TEOM aurait augmenté de 10%, Le coût était trop élevé, cette année la TEOM n’augmentera pas.

                                                                                      

A savoir, il a paru inutile de relever que l’une des raisons de l’abandon du tri sélectif était la difficulté d’adaptation de la méthode en centre ville.

Le remède est toujours à l’étude et les habitants peuvent apprécier.

 

La deuxième question concernait l’installation d’un discount souhaitée par des colistiers en début de mandat pour répondre à un souhait de la population, nécessaire au vu de l’enquête alors effectuée et pourtant rejetée. Comment se fait il que maintenant M le Maire jure la main sur le cœur qu’il y aura un discount ?

Réponse : Il ne s’agit pas d’être pour ou contre, le bureau d’étude disait oui mais le positionnement d’une surface commerciale posait problème sur la zone.

Il faut organiser le territoire, le SCOT a demandé en 2010 que Villemur devienne un pole commercial sur un endroit donné.

Leclerc et le Hard Discount seront côte à côte.

Bricomarché souhaite ardemment déménager au niveau du rond point.

M le Maire dit ne jamais avoir été contre. Il fallait être cohérent. Les discussions ont lieu entre les différentes parties privées, aucun argent public n’est engagé.

 

Troisièmement, est-il possible de savoir pourquoi la prise en charge des travaux à Bernadou est passée de 17% à 26%.

Réponse : cela s’explique par les travaux d’adaptation. On se rend compte lors de l’utilisation des améliorations à apporter ;

 

Le stationnement dans le centre-ville pose problème, pourquoi ne pas mettre la place de la mairie en zone bleue ?

Réponse : C’est un sujet de préoccupation, il faut apprendre à marcher. Au sujet de l’ascenseur, nous n’avons pas eu de chance, il semblerait que nous ayons eu l’honneur de recevoir un prototype. Hélas il y avait des failles dans le mécanisme, une pièce a déjà été changée, une deuxième est tombée en panne et elle doit être usinée en Angleterre…

Toujours au niveau du stationnement, il semblerait que les verbalisations se fassent à «  la tête du client » et que des véhicules épaves restent stationnés dans une rue. Certaines personnes bénéficieraient de faveurs pour l’installation de quilles amovibles devant des domiciles leur appartenant. La colère monte en centre ville.

Réponse vague et amusée sur un sujet qui parait anodin mais pose quelques problèmes de civisme et d’égalité de traitement. Devant l’insistance de l’interlocutrice M le Maire dit qu’il s’intéressera au problème.

 

Les festivités de Villemur avaient du succès, elles ont été transférées pour cause de travaux sur la rive gauche, de l’autre côté c’est nul. Les festivités doivent revenir dans le centre ville.

Un débat s’engage sur les impossibilités, les possibilités, les supposés difficultés d’accès pour les secours, les espérances des uns et les déceptions des autres…

Pour avoir tenté de passer le message avec insistance, des membres de ce blog souhaitent bon courage à ceux qui espèrent… quoique !

 

Une question sur le risque de désertification médicale à Villemur se pose avec le départ de trois médecins d’ici fin 2014.

Une réponse généraliste par un spécialiste du discours politique rappelle que le problème est national, qu’il faut penser à installer sur le territoire une maison médicale. Une réponse plus précise sera apportée ultérieurement.

 

Pour la rénovation des rues villemuriennes, il est demandé si on en profitera pour revoir les différents réseaux, surtout l’assainissement. La possibilité doit être étudiée, la réponse la aussi viendra plus tard.

Rappelons que « Réussir Villemur » s’inquiétait lors de la réfection de la rue commerçante de l’état des réseaux d’évacuation des eaux usées.

 

Une question venue… de la salle pose le problème de l’affichage sur les panneaux associatifs utilisés à des fins politiques, cela est anormal.

Monsieur Régis chargé de répondre dit son indignation et explique les mesures qui seront prises, à savoir des panneaux réservés à la liberté d’expression. Il espère qu’ainsi le monde associatif récupérera les lieux d’affichage, il demande aussi aux associations de se respecter mutuellement.

Pour info :

http://rjc.fr.eu.org/affichage-et-publicite-reglementation/

http://www.avancons-ensemble.fr/dotclear/index.php?post/Panneaux-associatifs-une-libre-expression-sous-controle

 

Qu’en est-il de l’action sociale ?

Une aide au permis de conduire est octroyée pour les jeunes vivant dans la commune depuis au moins deux ans en contre partie d’une action civique au service de la commune.

Une aide financière à été apportée au « panier villemurien », en plus de l’octroi de locaux.

Pour le portage des repas à domicile, il peut y avoir des tarifs réduits.

Ces aides sont bine sûr sur justification des revenus.

 

Une question surgit sur le site Labinal. Pourquoi ne pas utiliser une partie pour y installer une salle des fêtes ? Il y a déjà un parking, le lieu est isolé.

S’en suit un échange sur les impossibilités de changement de destination du site qui est dans une zone sous PPRI. Le problème du manque de locaux à ce niveau est comme le dit monsieur le maire celui de la « sempiternelle salle des fêtes ». Il évoque le fait que le gymnase libéré pourra être utilisé.

 

Nous ne pouvons reporter toutes les interventions et restons comme à l’habitude ouverts à tout complément d’information ou toute rectification.

 

La réunion s’est terminée autour du verre de l’amitié.

Il est possible de méditer sur la richesse de la soirée, en citation s’entend.

 

On n’hérite pas de la terre de nos ancêtres, on l’emprunte à nos enfants. (Saint Exupéry).

Ne craignez jamais de vous faire des ennemis. Si vous n’en avez pas c’est que vous n’avez rien fait. (Georges Clémenceau).

La culture c’est la mémoire du peuple, la conscience collective de la continuité historique, le mode de penser et de vivre. (Milan  Kundera).

Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. (Charles Pasqua, entre autre).

 

Et pour finir sur une note d’humour, une blague enfantine.

Un piéton c’est quelqu’un qui va chercher sa voiture.

Enfin, pour clôturer l’exercice, nous nous permettons de rappeler ce proverbe ci :« Mieux vaut donner sans promettre que promettre sans tenir. »

commentaires

L’ASPIRATION A UNE JUSTICE DE DROITE DIVINE

Publié le 24 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

Par Jean Philippe TIZON

 

A propos  de la  loi d’amnistie sociale concernant des syndicalistes ou de simples salariés (es)  s’étant rendus coupables de délits lors de manifestations ou occupations d'usines pour défendre leur emploi, Laurence Parisot exprimait, reliée par des élus UMP,  avec virulence sa colère « Je ne sais pas trouver les mots pour dire l'indignation de tous les chefs d'entreprises » face à un texte qui n'est selon elle « pas conforme à l'esprit républicain et démocratique ». « Alors que nous sommes nombreux à agir pour développer un dialogue social pacifique (...), » souligne-t-elle sans rire et de poursuivre «  il faut bien faire comprendre aux parlementaires que le vote d'un texte de ce type équivaut à cautionner des actes de violence contre les personnes et contre les biens ». CQFD

Concernant la mise en examen de M Nicolas Sarkozy pour abus de faiblesse dans l’affaire Bettencourt par le juge Gentil pas si gentil,  la garde rapprochée de l’ancien Président monte au créneau avec la nuance qui les caractérise.

Ainsi, le député UMP Thierry Mariani, s'est interrogé sur la portée politique de la décision du juge Gentil sur i-Télé: «On peut se demander s’il n’y a pas un acharnement des juges». En écho sur BFM-TV Geoffroy Didier , secrétaire général adjoint de l'UMP, parle lui aussi d'«acharnement judiciaire».

Christian Estrosi, bien connu par les « Molex » - délinquants (es) s’il en est aux yeux du Capital-  député-maire UMP de Nice et membre de l'association «Les amis de Nicolas Sarkozy», a dénoncé des «méthodes au relent politique évident», en ajoutant toutefois «espérer que la justice de notre pays ne permettra pas longtemps encore l'instrumentalisation de cette affaire».

Henri Guaino,  ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, a déclaré que le juge Jean-Michel Gentil avait « déshonoré la justice » en mettant en examen l'ex-chef de l'État pour abus de faiblesse. « Je conteste la façon dont il fait son travail (…) Je la trouve indigne, je trouve qu'il a déshonoré un homme, les institutions, la justice. Est-ce qu'on pouvait imaginer une qualification plus grotesque, plus insupportable ? »

La présomption d’innocence existe, y compris pour un ancien Président de République fortement soupçonné, comme la racaille à karcheriser, d’avoir fait les poches d’une vieille dame sénile pour financer  sa campagne électorale.

Faut il rappeler à ces « chiens de gardes » que tout individu, eut-il été Président, reste un justiciable comme les autres ? D’ailleurs,  la Révolution Française conduite par cette même  bourgeoisie entendait à l’aune des Lumières imposer la séparation des pouvoirs. Mais ceci c’était avant…

Cette flopée  de déclarations umpistes à l’emporte pièce sur la Justice et le juge Gentil en particulier : «  n’est pas,  si nous réappliquons les dire de madame Parisot, conforme à l'esprit républicain et démocratique » et ce type de comportement  « équivaut à cautionner des actes de violence contre les personnes et contre les biens ».

Il va de soi que la Patronne des patrons n’a point tenu ce type de louanges à l’encontre de l’ancien maire de Neuilly sur Seine et de ses acolytes. Pour cause, à ses yeux comme à ceux d’une partie de la droite, la Justice doit rester une justice de classe au service de la défense des intérêts des puissants.

Les  pauvres défendant le minimum de justice resteront à vie des criminels de lèse majesté. Quant à ceux issus de la bourgeoisie pris la main dans le sac, il ne peut s’agir que d’une volonté de nuire d’un quelconque juge « rouge » entendant s’attaquer à la libre circulation de l’argent.

Et dire que ce brave Monsieur Cahuzac face à Monsieur Mélenchon affirmait de ne pas croire à la lutte des classes ni d’ailleurs en l’existence d’un compte en Suisse.  

La séparation des pouvoirs distingue les régimes autoritaires des régimes démocratiques. Et en la matière, notre nation a encore un long chemin à parcourir ; surtout lorsque certains hérauts du libéralisme économique espèrent assoir leurs intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général, leur égoïsme de caste sur la Justice. Pour les adeptes de l’ancien régime cela s’appelle un retour à la  justice de droite divine.

 

commentaires

Réunion du conseil municipal

Publié le 23 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

 

CONSEIL MARS

commentaires

Quand développement durable et cohésion sociale se rencontrent !

Publié le 22 Mars 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre cadre de vie

En ce Jeudi 21 Mars 2013, la première réunion publique du forum du Développement Durable s’est tenue dans la salle des fêtes de Pechbonnieu sur le thème intéressant de la « Cohésion Sociale ».

 

Madame Christine Malaterre  (Présidente de la Commission Développement Urbain et Action Sociale) afait une présentation de la thématique du jour sous la surveillance du maître du temps pour la soirée Monsieur Didier Bosque (Président de la Commission Transport et Environnement).

Quelques élus et citoyens présents dans la salle ont écouté l’ensemble des intervenants apporter leurs expériences diverses et variées sur la mise en place de projets de cohésion sociale.

 

Définir la cohésion sociale

 

La première intervention sur le thème de Cohésion sociale et Agenda 21présentée par monsieur Eric Peyrucain de CETE Sud Ouest (Centre d'Études Techniques de l'Équipement), met en avant l’intérêt de faire rimer cohésion sociale avec développement durable.

Définition de cohésion sociale admise par le Conseil de l’Europe :

« La Cohésion Sociale est la capacité d’une société à assurer le bien-être de tous ses membres incluant l’accès équitable aux ressources disponibles, le respect de la dignité dans la diversité, l’autonomie personnelle et collective et la participation responsable. »

 

Le rôle des élus

 

 La cohésion sociale nécessite de tenir compte de toutes les mutations de la population, tant sur le plan social que culturel.

Il a été rappelé que pour réussir ce projet il fallait que les élus fassent participer les citoyens et que ceux-ci devaient se réapproprier leur territoire.

 

Dans les projets Agenda 21 sur Midi Pyrénées, sont mis en place des indicateurs de cohésion sociale qui permettent de voir les évolutions du mieux vivre ensemble, voir les implications des concitoyens dans les différentes faces de la vie de la commune. D’autres misent sur un accueil des nouveaux arrivants, les impliquant dans la vie locale.

Est mise en avant la nécessité de réconcilier la commune représentée par ses élus et l’ensemble des citoyens en les sollicitant pour les grande décisions d’orientation de la politique communautaire et en les conviant de manière active et non passive aux conseils communautaires.

Bien sur il y a à ce moment des risques de tension c’est pourquoi les intervenants ont insisté sur le fait qu’il existe pour les élus des formations à la « Gestion des conflits ».

Une nouvelle démarche consiste à poser les questions suivantes :

·      C’est quoi le bonheur ?

·      C’est quoi le mal être ?

·      Qu’est ce qui ferait augmenter votre bonheur ?

 

De la parole aux actes

 

Le projet d’insertion professionnelle, Jardin du Girou est présenté par Bernard Ferrier (Président) et Liliane  Guillotreau (Vice-Présidente), ce projet consiste à créer une dynamique autour d’un jardin social bio, employant 13 personnes et faisant participer les adhérents clients qui bénéficieront de paniers des produits cultivés sur les terres agricoles acquises sur Gragnague.

Ce système a été mis en place en informant les producteurs locaux de légumes, leur montrant bien qu’il n’y a aucune concurrence entre eux.

 

Pour continuer monsieur Lionel Canevese élu de Bessières à présenté le projet intergénérationnel consistant à rénover l’ancien bâtiment de l’EHPAD en une résidence « La Lumière du Tarn ».

Cette résidence à pour but de facilité la mixité d’âge à travers des facilités d’accès au loyer et en ouvrant ce bien immobilier à d’autres activités visant une population de tout âge.

L’EHPAD déménage sur la zone du futur collège et de la future salle des fêtes.

 

La cohésion sociale allant des plus jeunes aux plus âgés, monsieur Michel Portes élu de Bouloc accompagné d’Emilie Adeline (Coordinatrice des associations)a porté le projet d’éducation sociale de Bouloc.

Un projet structuré et structurant qui a pour objectif principal de créer des passerelles entre les différents  organismes qui assurent la prise en charge publique des enfants.

En 2011 les élus ont commandité un diagnostic depuis la petite enfance jusqu’au Lycée.

Pour cela il a fallu réunir les acteurs des différentes structures, ce qui veut dire mettre autour de la table pas moins de 40 personnes, autant dire que c’est un travail long, nécessitant une réelle volonté de créer une dynamique inter structurale.

Créer des liens entre les différents intervenants c’est aussi le moyen de mettre en relation les élèves les plus grands et les plus jeunes enfants, en impliquant aussi les parents.

La aussi on met en avant l’importance de l’intégration des nouveaux arrivants, car Bouloc commune dynamique s’approche du cap de 5000 habitants.

Pour cela rien de mieux que la convivialité autour de diverses manifestations promues par la municipalité avec la complicité des concitoyens.

 

Pour ce qui est de Lapeyrouse Fossat ici représenté par madame Corinne Gonzalez et Monsieur Didier Bosque tous deux élus, c’est « ID jeunes » qui nous est présenté.

Sollicités pour soutenir des actions portées par des jeunes, les élus de Lapeyrouse ont décidé de créer une enveloppe financière avec pour objectif de soutenir les 16 - 25 ans qui veulent construire un projet à caractère social et apportant un retour d’expérience pour la commune.

Pour 2013 ce sont ainsi trois projets qui pourront bénéficier de ce coup de pouce.

 

 

L’important

 

Ces différents travaux ont  pour point commun la cohésion sociale et le mérite de nous rappeler l’importance du lien social, du dialogue et de l’implication de chacun d’entre nous, élus ou non, nouvel  arrivant ou non, jeune ou non …,  dans notre territoire afin de créer une dynamique positive amenant un gain collectif de mieux vivre notre démocratie.

 

 

L’autre volet de la soirée se penche sur les économies d’énergie réalisables  par le citoyen ainsi que les aides qui y sont liées.

Mieux consommer

 

La précarité énergétique commence quand le taux d'effort des dépenses consacrées à l'énergie est supérieur à 10 % des revenus.

 

La région Midi Pyrénées est active dans la promotion de la rénovation énergétique avec les Eco-chéques qui sont des aides attribuées sous conditions de ressources et d’atteinte d’un minimum de 25% d’économie d’énergie.

Ces financements viennent en complément des différents outils déjà existants.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le lien suivant :

http://www.midipyrenees.fr/ecocheque

L’autre acteur de la soirée ayant pour objectif les économies d’énergie est SOLAGRO, qui met en place un programme « Eco-gestes - Défi des familles à énergie positive » dont l’objectif est la réduction des consommations seulement par des changements d’habitudes.

Un certain nombre de familles seront progressivement impliquées dans ce programme.

Le Pays Tolosan est, pour notre territoire, partie prenante de cette aventure, plus d’information seront communiquées à travers les élus à ce niveau.

En attendant vous pouvez visiter le site de SOLAGRO sur http://www.solagro.org/

 

Ce premier atelier du forum du développement durable en Pays Tolosan a été riche en exemples, en informations  et ne peut que laisser espérer la mise en place progressive de ces bonnes initiatives sur l’ensemble de notre territoire afin d’apporter un « mieux vivre en Pays Tolosan » pour chacun d’entre nous.

Bien d’autres ateliers vont se dérouler partout jusqu’au 10 Avril, dont un à Villemur sur Tarn le Jeudi 28 Mars sur la thématique « ALIMENTATION DURABLE & BIO ».

 

 

Sébastien Gimenez.

commentaires
1 2 3 > >>