Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sois belle et tais-toi…

Publié le 29 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

Sois belle et tais-toi…

Certes monsieur Audiard dont on vantait la prose

En quelques mots, roublard, décrivait bien la chose.

Elle ne fume pas, elle ne boit pas, mais elle cause.

Voici là le sujet que, aujourd’hui on ose.

Bien sûr le titre est là un peu pour amuser.

Soit belle, mais qui donc oserait s’avancer

A s’estimer ainsi et se valoriser

En sachant ces messieurs prêts à ironiser

Et à mettre en avant la moindre imperfection.

On regarde l’image mais en fermant le son.

Le son tient parlons en ou tout au moins tentons.

Cette petite voix que l’on croyait acquise

Et puis qui se rebelle et parfois vous épuise

Vous la pensiez discrete et quelque peu soumise

Vous la trouviez bébête et voilà qu’elle s’avise

Bien que mal assurée à oser questionner.

La forme est incertaine mais ma foi sur le fond

On en reste pantois, il y aurait sous ce front

Plus qu’un peu de cervelle, même des opinions.

Qu’elle soit brune ou blonde la satanée femelle

Agace, exaspère, vous pousse à la colère.

Ben oui, elle vous énerve, qu’elle soit vielle mémère

Ou dans la fleur de l’âge bien tentante et si belle.

Mon Dieu mais qu’as tu fais de donner la parole

A cette créature que pour nous tu osas.

Etre notre moitié ne lui suffira pas

Elle revendique, lutte pour avoir même rôle.

Se disant notre égale elle va jusqu’à prétendre

Que tout autant que nous, elle peut tout comprendre.

He oui triste macho ou pauvre misogyne

Il va falloir vous faire à la gent féminine.

Car même si toutes n’osent pas la parole

La lueur dans leurs yeux est parfois assassine.

Et le titre d’Audiard pourrait se compléter

Paraîtrait que la belle, elle pourrait flinguer

Flinguer, mais du regard car elle est non violente.

Et dans vos procédés vraiment rien ne la tente.

Marie Gabrielle Gimenez

commentaires

Compte rendu du conseil municipal du 24 juin 2013

Publié le 26 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

Compte rendu du conseil municipal du 24 juin 2013

DURA LEX, SED LEX

Un conseil consensuel pour ce mois de juin. De nombreux absents, notamment madame Ingrid Terrancle qui se fait rare depuis quelques mois. Des volontés pédagogiques pour expliquer la réforme territoriale et les nouveautés des futurs scrutins. Quelques sentences latines pour affirmer que malgré la complexité des changements, monsieur le maire, érudit et lucide ne perd pas son latin,  et facta est lux… (Et la lumière fut…)(Cinq absents, trois procurations.)

 

Avant de solliciter l’approbation du procès verbal du 21 mai 2013, monsieur le maire explique pourquoi celui-ci est plus explicite qu’à l’ordinaire sur les diverses interventions.

(Vous pourrez sûrement en faire le constat en prenant connaissance du PV qui devrait être prochainement sur le site de la mairie).

Les archives départementales ont souhaité que les PV des conseils municipaux relatent les différentes interventions et débats qui ont lieu pendant la séance.

Deux élus, messieurs DUMOULIN et BETIRAC Patrice demandent, par souci d’exactitude que certaines remarques soient complétées ou modifiées.

 

Approbation du procès verbal du 21 mai 2013, vote à l’unanimité.

 

Administration générale:

 

  • Composition du conseil communautaire de la communauté de communes Val’Aïgo, modification.

La loi de réforme des collectivités territoriales (loi Richard) modifie les règles de composition des conseils communautaires.

Les statuts ont déjà été modifiés à l’arrivée de Bessières. Les communes doivent à présent délibérer individuellement pour se prononcer sur le choix fait au niveau de la communauté de communes. Le nombre de sièges est fonction de la population totale de l’intercommunalité. Les huit communes ont décidé d’attribuer au moins deux sièges aux plus petites d’entre-elles, et proportionnellement à la population pour le reste. Les communes de Villemur et Bessières abandonnent chacune un siège. Il n’y aura plus désormais de délégué suppléant, la parité devra être respectée et ce ne sera plus forcément les premiers élus d’une liste qui siègeront à l’intercommunalité (Une femme démissionnaire sera remplacée par une femme et un homme par homme). Sur le bulletin de vote pour les municipales apparaitront d’une manière paritaire (homme/femme) la liste municipale et à côté la liste des candidats(es) à la communauté

Villemur compte 43% de la population de l’intercommunalité, mais 35% des délégués.

Après les élections de 2014 Layrac, Le Born, Bondigoux et Mirepoix auraient du ne compter qu’un siège, avec la procédure votée elles en auront deux, La Magdelaine et Villematier auraient du avoir deux sièges, elles en auront trois, Bessières passera de sept à huit contre cinq actuellement et Villemur passera de dix à treize.

Il y aura au total 35 élus à l’intercommunalité.

Vote à l’unanimité.

 

  • Vente d’une parcelle de terre à Sainte-Rafine.

Déjà discutée lors de précédents conseil, suite à l’enquête publique, une parcelle de terre d’une centaine de mètres carrés est vendue à madame Saint-Martin qui accepte la charge des frais afférents. Parcelle 700€ selon l’évaluation des domaines plus frais, soit 3176€.

Vote à l’unanimité.

 

Finance :

 

  • Indemnité de gardiennage des églises 2013.

Cette indemnité règlementairement prévue pour le gardiennage des églises est de 474,22€ par an.

Vote à l’unanimité.

 

  • Attribution d’une subvention exceptionnelle à la MJC de Montastruc la Conseillère.

L’exposition Jean Dieuzaide portée par le Pays Tolosan a été initiée à l’origine par la MJC de Montastruc qui avait sollicité cette subvention exceptionnelle de 200€.

Vote à l’unanimité.

 

  • Spectacle des 12, 13 et 14 juillet, tarifs d’entrée.

Dans le cadre des mille ans de Villemur diverses manifestations auront lieu aux Greniers du Roy et au gymnase.

Monsieur Régis explique qu’une participation symbolique de 10€ est demandée pour un spectacle aux Greniers et de 5€ au gymnase. Un pass de 12€ par jour permet d’assister aux différents concerts sur les deux lieux. Pour les demandeurs d’emploi, les étudiants et les bénéficiaires du RSA la participation est de8€.

 

  • Office Public de l’Habitat, réhabilitation de 24 logements résidence Saint-Exupéry 2, garantie partielle de la commune sur un prêt complémentaire Caisse des Dépôts et Consignation de 100 000 €.

  • Office Public de l’Habitat, réhabilitation de 20 logements résidence Saint-Exupéry 1, garantie partielle de la commune sur un prêt complémentaire Caisse des Dépôts et Consignation de 30 000 €.

  • Office Public de l’Habitat, réhabilitation de 22 logements résidence Léon Blum, garantie partielle de la commune sur un prêt complémentaire Caisse des Dépôts et Consignation de 40 000 €.

Les communes sont obligatoirement caution à hauteur de 30% des emprunts contractés pour ces logements.

Les travaux sur les trois structures ont nécessité quelques prêts complémentaires dont les montants sont stipulés ci-dessus.

Vote à l’unanimité.

 

Personnel :

 

  • Création de postes saisonniers.

Il s’agit des postes saisonniers pour la piscine municipale qui ouvrira à partir du dimanche 30 juin. Un principe a été posé, à savoir les saisonniers sont majoritairement habitants de Villemur et ne pourront être réembauchés qu’une seule fois.

Vote à l’unanimité.

 

Urbanisme – Travaux :

 

  • Lotissement « Le Clos des Violettes », classement des équipements communs dans le domaine public communal.

  • Lotissement « Les Résidences de Magnanac », classement des équipements communs dans le domaine public communal.

  • Lotissement « Le Domaine de Saint Roch », classement des équipements communs dans le domaine public communal.

  • Lotissement de Bernadou, classement des équipements communs dans le domaine public communal.

  • Lotissement « Le Clos des Jonquilles », classement des équipements communs dans le domaine public communal.

Suite aux différentes enquêtes publiques et après accords entre les représentants de la commune, de l’intercommunalité, les lotisseurs ou les présidents d’associations syndicales des lotissements, les voies et équipements de l’ensemble des lieux ci-dessus sont transférés dans le domaine public communal.

Vote à l’unanimité.

 

  • Signature d’une convention avec le GRDF.

  • Centre socioculturel de Bernadou, alimentation BTA – TJ, signature d’une convention de servitude avec ERDF.

  • Centre socioculturel de Bernadou, poste de transformation électrique, signature d’une convention de servitude avec ERDF.

  • Crèche multi-accueil, alimentation BTA – TJ, signature d’une convention de servitude avec ERDF.

Il s’agit d’établir des conventions pour des servitudes de passage. Ces dernières doivent être votées en conseil municipal car le maire n’est pas habilité à prendre seul la décision.

Vote à l’unanimité.

 

Deux questions supplémentaires ont été portées à l’ordre du jour.

 

Une demande de subvention au titre de la réserve parlementaire afin d’aménager la Tour de Défense et plus particulièrement les deux mezzanines qui nécessitent isolation et renforcement des planchers.

Il est également prévu d’installer le chauffage.

Madame la député Françoise Imbert a obtenu une subvention de 14 000€ sur les 45 000€ nécessaires.

Monsieur DUMOULIN pose la question de l’accessibilité de ces mezzanines, monsieur REGIS faisant preuve lui aussi d’humour répond qu’il s’en préoccupera lors de son troisième mandat.

Vote à l’unanimité.

 

En souvenir en partie de la solidarité nationale prodiguée à Villemur lors des inondations de 1930 et faisant suite à l’appel de l’Association des Maires de France, la somme de 5 000€ sera versée sur le compte bancaire ouvert pour venir en aide aux communes sinistrées lors des dernières crues dans le Sud Ouest.

Vote à l’unanimité.

 

Affaires diverses :

 

  • Rendre compte au titre de l’article L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales.

Le 30 mai le bureau d’études pour la maîtrise d’œuvre du futur quartier du collège a été missionné.

Le marché public a été lancé pour l’organisation du marché de noël 2013.

Monsieur DUMOULIN souhaite savoir si l’intercommunalité participera cette année encore à hauteur de 50%.

Il lui est répondu par l’affirmative.

 

Comme toujours ce compte rendu se veut le plus fidèle possible
et nous restons ouverts à toute réflexion
ou toute précision.

 

commentaires

Offrons, etc.

Publié le 25 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur

Offrons, etc.

Au moment où un homme libre de couleur

Infatigable et juste combattant se meurt,

Notre pays voit de ses cendres surgir la peur.

Elle n’est pas morte la crainte criante

De l’envahisseur, elle nous hante,

Elle nous tente, elle survit, édifiante.

Combien sont-ils à être morts pour les défendre.

Combien restent assez fort, prêt à s’entendre

Pour dire à tous qu’il faut comprendre,

Que l’étranger, la différence n’est pas coupable,

Bien d’autres causes et ce n’est pas irrémédiable,

Font que ce monde marche à l’envers

Font que ce monde mérite mieux que ses travers.

Nous sommes tous un peu coupables, c’est difficile,

D’accueillir l’autre à notre table, c’est difficile.

Des jugements sans équité, bien trop facile.

Les bonnes questions, faut les poser à nos consciences.

Et c’est du cœur qu’il faut pointer les déficiences.

Avoir le courage de se remettre en question ;

Pourquoi chez nous tout serait bon,

Tout mal chez l’autre, et sans raison ?

Notre pays en accueillit par pleins wagons

Des étrangers, des apatrides en souffrance

Qui aujourd’hui ne font plus qu’un en la nation.

Qui croient encore en notre France.

En ce pays si beau, si grand sur tous les fronts.

Au souvenir de tous ces ÊTRES qui ont fait front,

Perdant leur vie en s’engageant à l’unisson.

Ils ont fait vivre d’autres idées d’autres façons.

Egalité, fraternité sur les frontons.

Des étoiles jaunes plein les yeux, veillons et n’oublions

Comme gravé, là sur nos fronts,

Que national est une trop belle notion,

Pour s’en servir, s’en servir mal, sur un fanion.

Marie-Gabrielle Gimenez

commentaires

Réunion du conseil municipal

Publié le 21 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

Réunion du conseil municipal

Ordre du jour du 24 juin 2013

Approbation du procès verbal du 21 mai 2013

Administration générale:

  • Composition du conseil communautaire de la communauté de communes Val’Aïgo, modification.
  • Vente d’une parcelle de terre à Sainte-Rafine.

Finances :

  • Indemnité de gardiennage des églises 2013.
  • Attribution d’une subvention exceptionnelle à la MJC de Montastruc la Conseillère.
  • Spectacle des 12, 13 et 14 juillet, tarifs d’entrée.
  • Office Public de l’Habitat, réhabilitation de 24 logements résidence Saint-Exupéry 2, garantie partielle de la commune sur un prêt complémentaire Caisse des Dépôts et Consignation de 100 000 €.
  • Office Public de l’Habitat, réhabilitation de 20 logements résidence Saint-Exupéry 1, garantie partielle de la commune sur un prêt complémentaire Caisse des Dépôts et Consignation de 30 000 €.
  • Office Public de l’Habitat, réhabilitation de 22 logements résidence Léon Blum, garantie partielle de la commune sur un prêt complémentaire Caisse des Dépôts et Consignation de 40 000 €.

Personnel :

  • Création de postes saisonniers.

Urbanisme – Travaux :

  • Lotissement « Le Clos des Violettes », classement des équipements communs dans le domaine public communal.
  • Lotissement « Les Résidences de Magnanac », classement des équipements communs dans le domaine public communal.
  • Lotissement « Le Domaine de Saint Roch », classement des équipements communs dans le domaine public communal.
  • Lotissement de Bernadou, classement des équipements communs dans le domaine public communal.
  • Lotissement « Le Clos des Jonquilles », classement des équipements communs dans le domaine public communal.
  • Signature d’une convention avec le GRDF.
  • Centre socioculturel de Bernadou, alimentation BTA – TJ, signature d’une convention de servitude avec ERDF.
  • Centre socioculturel de Bernadou, poste de transformation électrique, signature d’une convention de servitude avec ERDF.
  • Crèche multi-accueil, alimentation BTA – TJ, signature d’une convention de servitude avec ERDF.

Affaires diverses :

  • Rendre compte au titre de l’article L. 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales.
commentaires

G8 : Lettre du pape François à David Cameron.

Publié le 18 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Foi et société

« L’ARGENT ET LES AUTRES MOYENS POLITIQUES

DOIVENT SERVIR ET NON GOUVERNER »

G8 : Lettre du pape François à David Cameron.

Au très honorable David Cameron, Premier ministre

Je suis heureux de répondre à votre aimable lettre du 5 juin 2013, par laquelle vous avez bien voulu me communiquer l’ordre du jour de votre gouvernement pour la présidence britannique du G8 au cours de l’année 2013 et du prochain Sommet, qui se tiendra à Lough Erne les 17 et 18 juin 2013 et intitulé « Une réunion du G8 qui remonte aux premiers principes ».

Si ce sujet veut avoir le retentissement le plus large et le plus profond, il est nécessaire de veiller à ce que toute activité politique et économique, qu’elle soit nationale ou internationale, fasse référence à l’homme. En effet, une telle activité doit, d’une part, permettre l’expression maximale de la liberté et de la créativité, à la fois individuelle et collective, et d’autre part, elle doit promouvoir et garantir l’exercice responsable de la solidarité, avec une attention particulière aux plus pauvres.

Les priorités que la présidence britannique a énoncées pour le Sommet de Lough Erne concernent surtout le libre marché international, la fiscalité et la transparence de la part des gouvernements et des acteurs économiques. Cependant, la référence fondamentale à l’homme n’en est nullement absente, en particulier dans la proposition qui est faite d’une action concertée par le Groupe afin d’éliminer définitivement le fléau de la faim et d’assurer la sécurité alimentaire. De même, l’insertion de la protection des femmes et des enfants contre toute violence sexuelle dans les situations de conflit parmi les thèmes centraux de l’agenda est un signe supplémentaire de l’attention portée à la personne humaine ; il ne faut toutefois pas oublier que le contexte indispensable au développement de toutes les actions politiques mentionnées ci-dessus est la paix internationale. Malheureusement, l’inquiétude soulevée par les crises internationales graves est un thème récurrent dans les délibérations du G8 qui, cette année, ne manquera pas d’affronter la situation au Moyen-Orient, notamment en Syrie... À cet égard, je souhaite vivement que le Sommet permette d’obtenir un cessez-le-feu immédiat et durable et d’amener toutes les parties en conflit à la table des négociations. La paix exige une renonciation clairvoyante à certaines revendications, afin de construire ensemble une paix plus juste et équitable. Par ailleurs, la paix est une condition préalable essentielle pour la protection des femmes, des enfants et d’autres victimes innocentes, et un point de départ pour maitriser le problème de la faim, en particulier parmi les victimes de guerre.

Les actions inscrites à l’ordre du jour de la présidence britannique du G8, qui indiquent le droit comme fil directeur du développement - ainsi que les obligations qui en découlent pour faire face à l’évasion fiscale et assurer transparence et responsabilité de la part des gouvernements - sont des mesures qui manifestent les racines éthiques profondes de ces problèmes ; en effet, comme l’a précisé mon prédécesseur, Benoît XVI, la crise mondiale actuelle montre que l’éthique n’est pas quelque chose d’extérieur à l’économie, mais un élément essentiel et incontournable de la pensée et de l’action économiques.

Les mesures à long terme qui visent à assurer un cadre juridique adéquat pour toutes les actions économiques, ainsi que celles, urgentes, qui y sont associées pour résoudre la crise économique mondiale, doivent être guidées par l’éthique de la vérité. Cela inclut, d’abord et avant tout, le respect de la vérité de l’homme, qui n’est pas seulement un facteur économique supplémentaire, ou un bien jetable, mais qui est doté d’une nature et d’une dignité qui ne peuvent être réduites à un simple calcul économique. Par conséquent la préoccupation pour le bien-être matériel et spirituel fondamental de chaque personne humaine est le point de départ de toute solution politique et économique et la mesure ultime de son efficacité et de sa validité éthique.

Par ailleurs, l’objectif de l’économie et de la politique est de servir l’humanité, à commencer par les plus pauvres et les plus vulnérables, où qu’ils soient, même dans le ventre de leurs mères. Toute théorie ou action économique et politique doit commencer par fournir à chaque habitant de la planète les ressources minimum pour vivre dans la dignité et la liberté, ainsi que la possibilité de subvenir aux besoins d’une famille et à l’éducation des enfants, de louer Dieu et de développer son potentiel humain. C’est le principal ; en l’absence d’une telle vision, l’activité économique n’a pas de sens.

En ce sens, les différents défis économiques et politiques graves auxquels est confronté le monde d’aujourd’hui exigent un changement d’attitude courageux qui redonne leur juste place à la fin (la personne humaine) et aux moyens (économiques et politiques). L’argent et les autres moyens politiques et économiques doivent servir, et non gouverner, en gardant à l’esprit que, de manière apparemment paradoxale, la solidarité gratuite et désintéressée est la clé d’un bon fonctionnement de l’économie mondiale.

Je voulais partager ces réflexions avec vous, Monsieur le Premier ministre, afin de souligner ce qui est implicite dans tous les choix politiques, mais qui peut parfois être oublié : l’importance primordiale de mettre l’humanité, chaque homme et chaque femme, au centre de toute activité politique et économique, à la fois nationale et internationale, parce que l’homme est la ressource la plus vraie et la plus profonde de la politique et de l’économie, ainsi que leur fin ultime.

Monsieur le Premier ministre, en espérant que ces pensées ont apporté une contribution spirituelle utile à vos délibérations, je tiens à exprimer mon sincère espoir d’une issue fructueuse à votre travail ; j’invoque d’abondantes bénédictions sur le Sommet de Lough Erne et sur tous les participants, ainsi que sur les activités de la présidence britannique du G8 au cours de l’année 2013, et je saisis cette occasion pour renouveler mes vœux et vous redire tous mes sentiments distingués.

Sources : le Saint Siège et http://news.catholique.org/46912-g8-le-pape-plaide-pour-un-changement-d

commentaires

Eglise de Varennes, concert

Publié le 13 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Eglise de Varennes, concert
commentaires

C’est un scandale !

Publié le 12 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

En cette époque ou on nous parle de rigueur, d’une indispensable réforme des retraites, où le chômage ne cesse de croitre pendant que notre pouvoir d’achat diminue et que nos impôts augmentent …

En cette époque où l’on s’inquiète sur l’avenir de notre système de santé qui à un coût, ne pourrait-on s’intéresser au prix de l’exil fiscal.

Si l’on en croit « The Guardian » qui s’appuie sur une étude réalisée en 2012, l’évasion fiscale cumulée représente la richesse nationale annuelle des deux puissances que sont le Japon et les Etats-Unis.

Pour la France seule le coût de l’évasion fiscale s’élèverait entre 60 et 80 milliards d’euros par an.

En 2012, le déficit de la France s’élevait à 98 milliards d’euros, CQFD…

Austérité, vous avez dit austérité, mais c’est un scandale aurait dit Georges, Coluche d’un humour acide estimait qu’il valait mieux être dans un état d’ébriété que con, ça dure moins longtemps disait-il.

Sommes-nous encore ivres de promesses ou tout simplement … ?

Regardez, entendez !

http://pluzz.francetv.fr/videos/cash_investigation_,83490530.html

M-G Gimenez

commentaires

Un projet dangereux...

Publié le 12 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

Le projet d’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et les Etats-Unis d’Amérique avance masqué. Une décision définitive sur le mandat de la Commission européenne doit être prise le 14 juin prochain. En secret.

Jamais le candidat Hollande n'a parlé d'un tel projet dans sa campagne électorale. Jamais le Parlement français n'a été amené à en débattre. C'est une attaque insupportable contre la souveraineté du peuple français. Ce projet est désastreux d’un point de vue économique, social, financier, agricole, sanitaire, culturel. Avec ce projet, atlantisme, libéralisme et autoritarisme sont plus que jamais la doctrine de l’Union européenne et du gouvernement qui l’accepte.

L'éditorial de Patrick Le Hyaric dans l’humanité

Marché transatlantique: refusons l'Europe nord-américaine

Nous ne saurions que conseiller fortement aux agriculteurs, aux créateurs, aux consommateurs, aux salariés de toute profession, à leurs syndicats et associations de s’intéresser de près à un projet extrêmement dangereux pour eux : celui de la mise en place d’un grand marché transatlantique.

Il s’agit, selon ses instigateurs, de construire un vaste espace de libre échange intégral entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Ce serait une sorte d’intégration des pays européens dans un vaste espace économique, politique et militaire, dominé par le grand capital des Etats-Unis. Ce projet date déjà de plusieurs années, mais, il vient d’être relancé par le très droitier président de la commission de Bruxelles, M. Barroso. Quelques jours après qu’il eut fait cette proposition de reprise des discussions sur ce sujet, M. Obama, le Président des USA lui a répondu favorablement en disant clairement qu’il s’agissait surtout de « défendre les emplois américains ». Et Mme Clinton avait qualifié ce projet « d’OTAN économique ».

Les dirigeants nord-américains considèrent que l’Union européenne est si affaiblie par la crise qu’elle va se coucher face à leur demandes. «Les Européens ont plus faim d’un accord… ce qui a changé je pense, c’est qu’à travers toute l’Europe, ils reconnaissent avoir du mal à trouver une recette de croissance»  a renchéri hilare Barack Obama, le 12 mars dernier. De son côté, M. Barroso sait qu’après les prochaines élections européennes, arrivera la fin de son mandat en novembre 2014. Personne ne défendra plus sa candidature comme Président de la Commission de Bruxelles. Il cherche donc une bonne place dans le giron des dirigeants nord-américains. Déjà de Bruxelles et du Portugal, certains de ses proches lui préparent le terrain pour un atterrissage dans une institution internationale à Washington. Et pour cela, il est prêt à vendre l’Europe, ses travailleurs, ses services, sa culture, son agriculture, pour un mauvais plat de lentilles. Il ne faut surtout pas laisser faire! Ce sont eux les vrais anti-européens.

Leur projet a pour objectif de faire disparaître le peu de barrières douanières restantes entre les Etats-Unis et l’Union européenne. Au-delà, ils veulent harmoniser à la baisse toutes les réglementations, toutes les normes qui limitent ou empêchent encore une libre circulation totale des produits agricoles, industriels, culturels et de services. Les services publics, les systèmes de protection sociale, de protection de l’environnement, les normes existantes pour l’accès au marché public, les droits intellectuels, la diversité culturelle, les normes de protection de santé, sont menacés.

Si un tel traité venait à être signé, il aurait malheureusement un caractère quasi irréversible parce que le traité de Lisbonne a gravé dans le marbre toute décision européenne relative au commerce et aux tarifs douaniers. Toutes les politiques seraient soumises au droit social et environnemental nord américain. Les dirigeants des Etats-Unis veulent importer sans limite demain en Europe des produits actuellement interdits comme le bœuf aux hormones, le poulet traité à la chlorine, d’autres viandes à la ractopatine, et le porc a l’acide lactique. Rien ne servirait plus de disposer de productions d’appellation d’origine géographique jusque là protégées.

Bref, pour les biens culturels comme pour l’agriculture et la qualité alimentaire se serait un véritable massacre. Il est impératif de se mobiliser pour s’y opposer avec force. Ce projet n’a d’autre objectif, comme l’a dit récemment un certain M. Bruce Stokes, responsable d’un fonds américain, que « le capitalisme version occidentale reste la norme mondiale ». Voilà la raison fondamentale pour laquelle les grandes firmes multinationales nord-américaines mais aussi européennes veulent faire sauter toutes les normes de protection qui existent encore en Europe pour imposer les leurs. D’ailleurs, derrière ce projet, il y’a un groupe de politicien organisé dans un «réseau de politique transatlantique» et de puissantes multinationales comme la banque City Group, Coca-Cola, Nestlé, Microsoft, Unilever, Walt Disney, Bayer, et jusqu’à peu il y avait aussi le groupe Mittal. Et leur allié en Europe n’est autre que le Président de la Commission européenne lui-même qui est déjà l’un des principaux responsables de la crise et de la destruction des droits sociaux. Dans l’actuelle division internationale du travail et de la production, le capital allemand y trouverait largement son compte. Voilà pourquoi Mme Merkel y est partie prenante.

La France y perdrait beaucoup. Ne laissons pas ce projet, avec la braderie de l’Europe, des droits sociaux et environnementaux, qui en résulterait se concrétiser.

commentaires

VOCE TOLOSA, une idée de sortie

Publié le 10 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

VOCE TOLOSA, une idée de sortie
commentaires

LA COMMUNICATION COMMUNAUTE DE COMMUNES

Publié le 10 Juin 2013 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

TOMBE DANS LES CHOUX FAUTE DE NAITRE D’UNE ROSE…

 

Vous le reconnaissez, il date de …

Il n’a pas évolué depuis l’époque où une ombre poussait le vice jusqu’à émettre quelques lueurs démocratiques pour éclairer ses concitoyens.

Parcimonieusement diront certains, d’autres ne verront nul changement, d’autres encore s’inquièteront …

Lors des marchés, des oreilles indiscrètes entendent évoquer ce passé.

Même de farouches défenseurs de la transparence se trouvent enclins  à reconnaitre des qualités à cette ombre qu’ils réprouvaient.

Sans aller jusqu’à regretter cet individu à multiple facettes, ils s’accordent à admettre, sans avoir connu la réalité de son salaire, que son éclectisme coutait moins chère à la communauté que le nombre de « cadres » suppléant à son remplacement.

A cette époque le site de l’intercommunalité existait, il a depuis cessé de fonctionner.

Deux raisons invoquées, absence de gestionnaire, nécessité de le perfectionner.

Vos serviteurs se sont maintes fois inquiétés du vide laissé, il n’y a rien de pire en matière de communication.

Un mandat  intercommunal touche à sa fin, bien des modifications sont survenues, le site lui reste en gestation.

La commune de Mirepoix dont le maire est président de l’intercommunalité bénéficie d’un site plutôt attractif et informatif...

Lors de la révolution social-libérale de privatisation du tri sélectif, on n’a guère lésiné  pour construire un site dédié à la collecte et non  à l’impact du coût du ramassage par la compagnie privée. Tenter d’améliorer le tri sélectif privatisé apparait plus important que d’informer les concitoyens.

Pardon pour le rapprochement, il vient surement de l’impression d’être considérés comme des objets réutilisables en périodes cruciales, tri sélectif aidant, on se retrouve pour le mieux au placard jusqu’aux prochains scrutins et pour le pire considérés comme les déchets d’une campagne électorale.

Nous connaissons le sort réservés aux déchets non recyclables.

 

« …Pas Dupes…. »

 

C’est ainsi, qu’en tant que citoyens  échaudés et échauffés par des décisions prises en catimini nous guettons les dates des conseils communautaires.

Quand notre présence s’avère utile pour divulguer « n’importe quoi »  comme dirait un élu, nous sommes sympathiquement informés.

Nous ne sommes pas dupes.

Le plus souvent nous devons penser à appeler régulièrement l’intercommunalité pour connaître la date d’un conseil…

Nous pourrions recourir à l’information en nous contentant des comptes -rendus, obligatoirement disponibles pour tout citoyen au seul siège de l’intercommunalité, mais rien ne vaut d’assister aux séances.

Les regards, les silences, les sourires complices,  les colères muettes ou non en disent long sur la situation.

Nous avons sollicité notre premier magistrat villemurien afin qu’il nous informe à travers le site local.

Respectueux des convenances et des hiérarchies, il a opposé la nécessité de demander l’avis du président de l’intercommunalité.

Il doit y avoir longtemps qu’ils ne se sont rencontrés.

IL n’est certes pas prépondérant d’informer des citoyens, ils devraient se contenter de réunions démagogiques, cela est bien suffisant pour amuser le bon peuple.

La loi de décentralisation se propose de donner encore plus de pouvoirs et de compétences aux intercommunalités, il est indispensable que naisse enfin le site espéré, à moins qu’il ne soit définitivement tombé dans les choux faute de naître d’une rose…

 

Marie-Gabrielle Gimenez

commentaires
1 2 > >>