Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nos Poubelles Passent A Table

Publié le 29 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

commentaires

Recyclage, les points noirs du business vert

Publié le 29 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

commentaires

Au sujet du TAFTA

Publié le 29 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans TAFTA

commentaires

L’eau, un bien à protéger…

Publié le 24 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre cadre de vie

commentaires

Des progrès à faire de tous côtés…

Publié le 24 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

commentaires

Rendez- vous vendredi !

Publié le 21 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Elles, ils sont déjà au travail avec les jeunes villemuriens…

Soyons nombreux à soutenir cette initiative porteuse de créativité, d’ouverture et de lien …

Rendez- vous vendredi !

Plus d'infos :

commentaires

La foi peut se traduire...

Publié le 20 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Foi et société

 par le simple fait de faire quelque chose plutôt que de désespérer.

Michel Del Castillo

La foi peut se traduire...
commentaires

SALAIRE VITAL, JOURNEE DE LA RESISTANCE, REACTIONS A LA LOI SUR LE RENSEIGNEMENT ;

Publié le 20 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

Trois raisons pour agir en faveur de la dignité et de la citoyenneté

 

 

Il faut se permettre, de temps en temps,  une petite intrusion dans les consciences afin de transmettre quelques informations comme sujets de réflexions et d'actions ; tel se veut le rôle d'un support citoyen. Trois sujets méritent réflexions et actions,

 

Tout d'abord, un premier document issu du CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) et un autre de L'ACO (Action Catholique Ouvrière) à propos d'une grande campagne sur le salaire vital. Campagne conduite avec l'association  "Ethique sur l'étiquette" (http://www.ethique-sur-etiquette.org/-Vivre-de-son-travail-c-est-vital-). Témoignages de travailleurs (ses), définitions et liens internet permettent de saisir une démarche innovante qui permettrait de mettre une première aiguille dans le pied de la "mondialisation" capitalistique. L'idée sous jacente est sûrement  de tendre vers une nouvelle conception d'une internationale des travailleurs (ses) en remettant l'être humain au centre des préoccupations.

 

Le second document est la résolution du comité national du PCF pour honorer partout la Résistance, sous entendu Unie. La démarche est d'autant plus intelligente que le Président de la République entend « panthéoniser » -excusez le barbarisme- (une canonisation laïque) des figures de la Résistance parmi lesquelles aucun(e) communiste. 

Même s'il reste recevable que certains ne puissent partager l'idéal d'alors des FTP  (Francs titreurs et partisans) et des FTP/MOI (Main d'œuvre immigrée), il n'en demeure pas moins que ces femmes et ces hommes  représentent  le courage, l'abnégation de la classe ouvrière face à l'occupant Nazi et à la collaboration. Elles et ils représentent cet apport considérable au programme du Conseil National de la Résistance et à la Libération du territoire. L'immense  François Mauriac, rendra hommage à cette classe ouvrière restée fidèle à son pays.

Cette absence au Panthéon peut se vouloir  l'annonce d'un symbole sinistre, signe des temps s'il en est, d'une dérive ultra droitière de nos institutions - et non de la nation- et de renonciation aux valeurs républicaines, sociales et à l'histoire de la gauche pour une  partie des responsables du PS. Ce glissement marque aussi  la droite depuis l'arrivée à sa tête de monsieur  Sarkozy. Ce dernier, pas tout seul, a conduit une  grande partie de la droite à une rupture avec les fondements gaullistes, ce en faveur d'un glissement vers les thèses FN. Depuis, La droite se dit : « décomplexée » ...!  

Bref, la démarche consisterait non à nier mais à cacher, ce monde populaire, les "sans dents" et les "illettrés" d'hier qui ont su au péril de leur vie et celle de leur famille, au nom de leur idéal de justice, se lever contre l'infamie et la collaboration,  expression cynique d'une certaine élite et du Medef de l'époque. Rappeler cette histoire populaire pourrait donner des idées. La République c'est tellement mieux sans un peuple conscient et avec  un FN soi-disant "contrôlable"...

L'objet de la réflexion ne  consiste  pas à l'entretien d'une sorte de nostalgie mais bien de retrouver l'esprit des éléments dynamiques qui ont permis à notre nation/république de renaître de ses cendres et qui demeurent d'actualité. Une démarche qu'animait jusqu'à son dernier souffle   un certain... Stéphane Hessel.

 

Enfin, chers (es) lecteurs (trices) vous trouverez aussi la lettre élaborée par la Ligue des Droits de l'Homme (http://www.ldh-france.org/appel-au-rassemblement-surveillance-generalisee/)  Celle-ci est à  envoyer à nos députés pour dénoncer les risques de dérapages par l'absence de véritables contre pouvoirs à la loi sur le renseignement. La lutte contre le terrorisme notamment le "fascisme en djellaba" doit être efficiente en donnant de véritables moyens techniques et humains à nos services, mais aussi  en créant les  cadrages nécessaires pour éviter les dérapages. Telle qu'elle est formulée, la loi pourrait permettre de surveiller les activités des militants syndicaux, progressistes, de citoyens engagés par exemple en faveur des sans papiers mais aussi empêcher des journalistes ou des syndicalistes d'investiguer sur des pratiques d'entreprises au nom de leur protection. (La loi, Macron prévoyait déjà cet état de fait. La protestation alors des journalistes, de nombre de démocrates de droite comme de gauche, l'avait fait retirer du texte. Il faut reconnaître en l'état  une certaine persévérance  de messieurs Valls et Macron).

 

Devant l'ensemble des ces éléments, comment les citoyens (nes) (sympathisants (es), militants(es)  comme élus (es) républicains) que nous sommes peuvent se   les approprier ?

  Quelles initiatives peuvent être prises ?  Comment rassembler afin de sensibiliser de façon large ? 

Des enjeux politiques  majeurs au sens  du vivre ensemble dans la cité.

 

Pour  conclure momentanément le sujet, il devient nécessaire de délivrer ici la réflexion  de Paul Valadier, un père jésuite, lors  des semaines sociales en 1998.  Il avait intitulé son intervention : "la politique, une bonne nouvelle" (bonne nouvelle au sens chrétien mais qui recoupe aussi  le sens républicain).

 Il écrit notamment " la politique n'est pas un pis-aller. Elle est indispensable à la coexistence pacifique des citoyens" et de poursuivre " La démocratie n'est pas un produit naturel, spontané, elle est une culture et elle la présuppose, elle va donc de pair avec une certaine conception de la vie commune, c'est à dire avec des rapports humains structurés d'une manière élaborée au long d'une histoire et par une éducation laborieuse à certaines valeurs"

 

 

Charles Lie

« La liberté d'expression, un support graphique d'une expression de la liberté »



 

 

commentaires

Il est temps de se lever !

Publié le 18 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

Avant qu’il ne soit trop tard.

 

En janvier nous étions nombreux à nous dire «  Charlie » au nom de la liberté d’expression.

En mai ce gouvernement qui défilait à l’époque s’apprête  à faire voter par nos « représentants » une loi inacceptable dans un pays qui se dit démocratique.

ALORS COMBIEN DE CHARLIE POUR DIRE NON ?

commentaires

Le billet de Francois Morel

Publié le 17 Avril 2015 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

commentaires
1 2 3 4 > >>