Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dans le regard des intellectuels sur la jeunesse, il y a du mépris

Publié le 28 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique, Notre actualité

commentaires

Villemur sur Tarn : ateliers numériques à la médiathèque

Publié le 26 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Villemur sur Tarn : ateliers numériques à la médiathèque
Villemur sur Tarn : ateliers numériques à la médiathèque
commentaires

Villemur sur Tarn : Caractères

Publié le 26 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Villemur sur Tarn : Caractères
commentaires

Conseil municipal du 23Mai 2016.

Publié le 25 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

 

La notion de respect s’est invitée à ce conseil qui ne laissait présager aucun débat particulier.

Ah ma brave dame, y a plus de respect.

Et le manque de respect grandit tranquille, participant à la dégradation du « vivre ensemble «, du lien social déjà fragilisé.

 

Reprenant son habitude Monsieur le Maire a débuté ce conseil en évoquant l’actualité villemurienne.

 Il a félicité les « acteurs » engagés de deux événements récents, le « Festival du rire » qui a connu un joli succès populaire pour une première  et Enfantasia.

En soulignant l’investissement de tous, y compris des pompiers pour le second, il a remercié les enseignants pour le travail ludique effectué et s’est dit agréablement surpris et amusé  par les plus jeunes.

Regrettant qu’Enfantasia n’ait pas retrouvé l’engouement de la première édition il a tout de même admis un succès qui ne s’est pas démenti avec une forte mobilisation tout au long de la journée.

 

Le deuxième sujet abordé a concerné l’intégration de Buzet dans notre intercommunalité, nous avons noté qu’avec la bonne volonté de tous elle prenait forme. Nous y reviendrons ultérieurement car elle sera certainement à l’ordre du jour du prochain conseil communautaire.

 

Monsieur le Maire s’est ensuite attaché à informer sur le CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile).

 

 

Monsieur le Maire a redonné sa position sur la venue de familles Syriennes à Villemur. Il n’y est pas favorable mais il est impossible de « fermer les yeux devant la misère » il espère que chacun de nous en tant que personne de cœur et d’esprit accueillera ces immigrés qui « ont vécu l’enfer sur terre »

Monsieur le Maire se dit préoccupé par l’attitude du bailleur social qui a mis à disposition des logements.

Des personnes à qui ils étaient destinés devront laisser la place à d’autres, c’est  « opposer une misère à une autre misère ».

(Nous choisissons de ne pas reporter les sommes estimées qui reviendraient au bailleur dans la mesure où elles sont officieuses, il est pour le moment inutile de pointer du doigt une possible exploitation de la détresse, S’il venait à y avoir des dérives avérées et légalisées,  il serait indispensable d’être nombreux à le crier haut et fort car personne ne devrait pouvoir s’enrichir sur le malheur des autres, qui plus est quand est accolé le mot social à une étiquette.)

 

Monsieur le Maire s’inquiète à divers titre de l’intégration de jeunes enfants ne pratiquant pas notre langue dans les structures scolaires, il déplore cela d’autant plus que ces familles ne resteront pas longtemps dans notre ville, une fois le droit d’asile accepté elle seront orientées vers d’autres lieux.

De nouveaux enfants arriveront et les enseignants devront tout recommencer, ce n’est bon ni pour les enfants ni pour les enseignants.

C’est un accompagnement sans fin.

Monsieur le Maire dit aussi avoir reçu un courrier émanant de nos deux Conseillers Départementaux et indiquant qu’ils ont écrit à l’inspection d’académie pour demander l’ouverture d’une classe spécialisée dans l’accueil des enfants  immigrés au collège.

Monsieur Dumoulin trouve cela louable mais déplore que la commune concernée n’ait pas été informée au préalable de la démarche.  «  C’est disons,   parti d’un bon sentiment mais c’est peu collaboratif » d’autant que la commune n’a acté aucune réponse officielle de l’Etat à ses différentes démarches.

Monsieur Rebeix ajoute qu’une demande existe pour l’école élémentaire et que cela aurait pu relever d’une approche globale et constituer aussi un levier pour la petite section.

Monsieur le Maire conclue en estimant qu’il est indécent que les premiers concernés ne soient pas informés.

 

Voici un premier exemple de manque de respect venu d’en haut.

 

 

Monsieur Régis pour sa part dit le sujet « difficile » et  revient sur les logements HLM inoccupés depuis plusieurs années pour cause de rénovation.

Il s’inquiète de l’accueil réservé aux migrants, les appartements seront-ils aux normes, pour le moins décents ? Il ne peut y avoir des logements jugés incorrects pour certains et corrects pour d’autre…

Monsieur Rebeix s’interroge sur la façon dont sont déclarés ces logements. Monsieur Dumoulin explicite les raisons pour lesquelles les relations sont difficiles avec le bailleur. Elles portent sur un problème relaté lors d’un autre conseil et relatif à l’entretien des espaces verts notamment.

 

 

Après l’approbation du procès- verbal du dernier conseil voté à l’unanimité, celui de ce jour débute par le tirage au sort des jurés d’assises et se poursuit par deux points financiers non exposés lors de ce conseil.  Ils concernent les marchés conclus durant 2015 et seront votés à l’unanimité.

 

Tarifs pour l’utilisation de la nouvelle salle à Bernadou.

 

Il s’agit d’adapter les tarifs aux demandes reçues, la location de la cuisine située dans le château reste rare.

Les montants des locations sont différenciés entre Villemuriens et habitants extérieurs,  elle reste gratuite pour le milieu associatif.

 

                         Villemur         Extérieurs

 Un jour               150€             300€

 Deux jours         200€             400€

 Trois jours         250€              500€

Quelques retours d’expériences se sont révélés négatifs et compte tenu des risques il n’y aura plus de location pour les vide-greniers. Il s’agit ici de respect envers un bien nous appartenant à tous.

La municipalité se veut vigilante pour l’utilisation de cette salle afin de la protéger dans le temps et aussi parce que de jeunes enfants y sont reçus et qu’on se doit à des précautions d’usage.

La préparation des repas dans la salle reste interdite même si pour plus de praticité un frigo, un point d’eau et une petite table de travail avec une prise électrique sont prévus.

Vote à l’unanimité

En urbanisme et travaux.

Remplacement des lanternes d’éclairage.

Il s’agit de réaliser des économies tout en réduisant la pollution lumineuse.

Le président du SDEGH a accepté que seules les  parties luminaires soient changées.

Le montant des travaux s’élèverait à 171 875€dont 26% à la charge de la commune, soit 44 809€

 

Il s’agirait d’économiser 63%par an soit un retour de rentabilité estimé à 3 ans.

Le coût de l’éclairage est actuellement de 100 000€/an

La facture totale d’électricité est de 450 000€ /an

Les abus concernent ici le respect de l’argent public, donc du nôtre.

Vote à l’unanimité

Périmètre de sauvegarde du commerce de proximité.

Il a été accepté et désormais en cas de vente la commune peut préempter pour favoriser une nouvelle installation. Elle ne peut cependant aider à l’installation.

Vote à l’unanimité

Révision allégée du PLU

Il s’agit de révisions allégées à  prescrire afin de finaliser des dossiers.

Pour le projet hôtel  Lagarigue, il faut modifier le zonage pour une surface de 2872m2 actuellement en zone agricole. Cette surface sera ajoutée au sous secteur NT pour permettre la construction d’une salle des fêtes et de chalets.

Pour le projet de camping à Borde Basse, il s’agit de rendre le projet viable en retirant à la zone agricole une parcelle de 1589m2qui sera passée en zone NTc.

 

Ces deux prescriptions ne modifient pas le PADD tel que fixé par le ScoT puisque les deux parcelles ne dépasseront pas 1ha.

Monsieur Rebeix fait état d’autres modifications qu’il dit vouloir porter à la connaissance du public, nous supposons que ce sera fait ultérieurement.

 

Monsieur Régis souligne que si pour le château de La Garrigue, il suffit d’y passer à coté pour voir l’avancement des travaux, il en va tout autrement pour un camping à Borde Basse.

 

Monsieur le Maire souhaite attirer l’attention des habitants sur les demandes de révision de PLU ; l’équipe sera très vigilante car certains sollicitent des révisions pour des projets puis abandonnent leur idée et cela en plus du travail a aussi un coût.

Vote à l’unanimité ;

Monsieur le Maire conclue le conseil en évoquant le concert « Sangria gratuite » ce week-end  et la fête de la musique qui devrait revêtir une ampleur exceptionnelle puisque 17 groupes seront disséminés dans notre ville.  

Monsieur Rebeix souhaite préciser qu’un bureau d’urbaniste à été choisi pour la revitalisation du Centre- ville, les études prendront entre 10et 12mois, le projet se dessinera vers le mois de novembre.

Le travail se poursuit pour obtenir plus de souplesse vis à vis du devenir de Brusson, les services de l’Etat sont sensibilisés au(x) problème(s) Villemurien(s).

La parole est donnée à la salle.

 

Un habitant se préoccupe d’un courrier concernant les surfaces boisées classées.

Monsieur Rebeix explique que lors de l’élaboration du PLU des surfaces essentiellement en bordure de rivières ou cours d’eau ont été classées afin que des coupes de bois intempestives ne fragilisent pas les berges.

Sur ces espaces identifiés il faut effectuer une déclaration et obtenir une autorisation pour abattre des arbres.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006143279&cidTexte=LEGITEXT000006074075&dateTexte=20111222

 

Des courriers sont envoyés secteur après secteur.

Une remarque fait état que des secteurs dits classés ont depuis bien longtemps disparus ou changés de propriétaires, que lorsque les entreprises choisies par EDF interviennent pour la protection des lignes, elles ne prennent pas de gants avec les espaces protégés.

 

A la question concernant les risques des bâtiments Brusson suite à l’incendie, il est répondu que ce sera l’objet d’une prochaine réunion du bureau.

Pour ce qui concerne la triste image d’un tas de vermicelles dans un coin de l’ancienne usine, image diffusée lors d’un reportage télévisé, un nettoyage sera certainement  envisagé en même temps que la sécurisation des lieux.

Un élu estime que l’entreprise qui a quitté le site en laissant des dettes devrait s’acquitter de ce nettoyage.

 

On ne peut toujours vivre de regrets,  l’insalubrité est actuelle, il se dit que des intrusions ont toujours lieu dans les bâtiments. La remarque ne se voulait en rien porteuse de polémique et posait un constat d’insalubrité favorable à la multiplication des rongeurs.

Si le coût du nettoyage est trop élevé, peut-être pourrait on bénévoles et élus cote à cote faire preuve de courage pour nettoyer ces restes qui n’ont rien d’angélique.

 

Une dernière remarque citoyenne  s’est attachée à dénoncer  la multiplication des actes d’incivilité en centre-ville à dire tout haut ce qui se murmure.

Même des habitants de Sayrac ont appuyé ce constat qui,  il faut l’avouer n’est pas propre à Villemur.

Des stationnements en double file, des rues sans issue à cause d’un véhicule stationnant indument, des autoradios émettant  à fond, des rassemblements « louches » des va et vient qui le sont tout autant en certains secteurs, le feu rouge passé, les stops non respectés, les trottoirs encombrés, des rubalises sur le domaine public afin de privatiser des lieux, des vitres de bâtiments publics brisées, des barbecues dans la rue…

Il semblerait que la liste soit longue.

Les  forces de l’ordre sont insuffisantes.

La vidéo surveillance est contournable.

Alors que faut-il faire ?

C’est bien la question que tout le monde semblait se poser.

 Prendre le mal à la racine par l’éducation sera long.

Pour cela il nous faut tous être sur la même longueur d’ondes et donner l’exemple, c’est le seul moyen efficace pour lutter contre la perte de repères préjudiciable à tous.

Les incivilités ce n’est pas une question de revenus, de position sociale, d’origine, il ne faut stigmatiser personne.

L’erreur est humaine, tout le monde peut en faire, ce qui est condamnable c’est de s’y complaire, de pratiquer et cultiver l’irrespect comme un identifiant.

Alors peut-être faut-il sanctionner, cesser la gentillesse, lutter contre le laxisme car l’impunité est un encouragement à poursuivre dans la mauvaise voie. On ne peut faire ami ami dans toutes les circonstances. On ne peut toujours espérer que le temps arrangera les choses, il existe des lois.

C’est regrettable de devoir réfléchir et en arriver à un tel constat mais peut-on laisser une situation se dégrader au risque de connaitre un drame lié à l’exaspération?

Peut-on pour quelques individus connus mettre en péril le lien social déjà précaire ?

C’est une question que nous devons tous nous poser en tendant vers l’exemplarité dans nos actes et ce à quelque niveau de la société que l’on se trouve car actuellement bien des dérives en hauts lieux participent à la perte de nos repères.

Il faut aussi se poser la question du pourquoi ces attitudes, ces provocations ?

Cultiver par divers moyens les échanges, faire participer les citoyens à des prises de décision, expliquer clairement et à tous le coût du vandalisme, des décharges sauvages etc  reste un moyen dissuasif qui touche une majorité de citoyens.

Ne méprisons pas le rôle de la culture sous des formes variées qui peut rassembler des personnes d’horizons divers.

Des réunions de quartier seraient peut-être une idée, on nous opposera que ce seront toujours les mêmes qui viendront. Au début certainement, n’est ce pas cependant un moyen d’échanger  sur des sujets porteurs,  de  permettre de mieux se connaitre, se comprendre.

La lutte contre les incivilités n’est pas de tout repos mais il est impossible de laisser croître rancœur et haine, il n’y a pas pires conseillères.

 

http://www.mairie-saintnazaire.fr/fileadmin/media/Mon_quotidien/DP_BVE_260913.pdf

 

commentaires

Documentaire de Emad Burnat et Guy Davidi

Publié le 23 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Cinéma de Fronton 

"5 caméras Brisées" le mardi 24 Mai à 20h30

commentaires

Ordre du jour du conseil municipal du 23 mai 2016

Publié le 22 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité

Approbation du procès verbal en date du 129 mars 2016

 

 

Administration générale :

 

  • Tirage au sort des jurés d’assises  pour l’année 2017.

 

Finances :

 

  • Liste des marchés conclus durant l’année 2015, commune.
  • Liste des marchés conclus durant l’année 2015, service assainissement collectif.
  • Tarifs pour l’utilisation de la salle de Bernadou.

 

 

Urbanisme – Travaux :

 

  • Remplacement des lanternes d’éclairage « bulles », dossiers 01AR0037 et 01AR0219.
  • Périmètre de sauvegarde du commerce de proximité.
  • Révisions allégées et modification du Plan Local d’Urbanisme.

 

 

Affaires diverses :

 

  • Rendre compte au titre de l’article L.2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales.
commentaires

Festival du rire : à travers l'oeil de Thierry

Publié le 20 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs, Notre actualité

commentaires

Le TAFTA : Un choix de société peut-il manquer de transparence ?

Publié le 20 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans TAFTA, Politique

commentaires

Pétition contre l’impudeur de certains patrons…

Publié le 20 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Politique

commentaires

Villemur sur Tarn : Fête de la moto.

Publié le 19 Mai 2016 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Villemur sur Tarn : Fête de la moto.
commentaires
1 2 3 > >>