Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Salon de la photo

Publié le 28 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Culture et loisirs

Salon de la photo
Salon de la photo
commentaires

Révision des valeurs locatives des logements

Publié le 28 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Politique

Parmi les appartements, ceux dont la surface ne dépasse pas 25 m2 et ceux dont la taille est de 200 m2 et plus, sont concernés. Du côté des maisons, celles dont la superficie est comprise entre 50 m2 et 119 m2 pourraient aussi faire les frais de cette opération.
Tels sont les principaux enseignements que l'on peut tirer des simulations que la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a établies à partir de l'expérimentation de la révision des locaux d'habitation qu'elle a menée en 2015 dans 5 départements (Charente-Maritime, Nord, Paris, Orne et Val-de-Marne), totalisant 5,5 millions de locaux, et qu'elle vient de transmettre au Parlement (rapport à télécharger ci-dessous).

 

commentaires

Le discours engagé de François Ruffin

Publié le 26 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Politique

commentaires

« Une utopie est une réalité en puissance. » Edouard Herriot

Publié le 26 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Culture et loisirs

commentaires

Vous recherchez un emploi…

Publié le 26 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Infos pratiques - droit - services - social ...

 

Créé en 2010 près de Lyon, GEL Groupe est devenu en quelques années le spécialiste des services innovants dans le secteur des ressources humaines grâce à 4 dispositifs principaux : GEL, Equip’, Jobweb et Flexicurity.

Notre label, unique en Europe, vous apporte une meilleure maîtrise des coûts et sécurise vos besoins en main d’oeuvre flexible et permanente.

 

En savoir plus :

commentaires

La politique, c'est comme l'apéro

Publié le 23 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

commentaires

Des tartes qui se perdent…

Publié le 22 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Culture et loisirs, Politique

Il faut croire que certains élus n’ont pas le sens de l’humour quand il est à leurs dépends..

Nombre de citoyens le développent en entendant toutes les promesses qu’ils leur font.

Ont-ils conscience de leurs capacités comiques ces pinces sans rire qui abusent de l’argent public ou des finances de cette Europe détestée qu’il faudrait abandonner ?

De vrais Harpagons version moderne !

Que voilà des acteurs toujours sur le pont !

Et la palme revient à la candidate Marine qui rejette emphatiquement le voile qu’elle savait lui être imposé.

Drapée dans sa féminité révoltée, qui peut-elle tromper ?

Il y aurait de quoi faire un vrai festival avec leurs interprétations et leurs contradictions sans évoquer leur versatilité.

Le plus grave c’est qu’ils arrivent à trouver un public qui ne meurt pas de rire.

Par contre d’ici quelques mois les démocrates pourraient rire jaune ou devenir bleu.

Tout à coté, Monsieur Bonhomme, Président de la Communauté de Communes Tarn Agout, tente de nous faire avaler un esprit d’ouverture alors pourquoi la décision d’intégration de Buzet a-t-elle été portée au Tribunal Administratif ?

Tous s’acharnent à nous convaincre que les « Portes du Tarn » c’est une super affaire, ils omettent de préciser pour qui.

Partout les discours sont trop souvent contredits par les actes.

Au niveau local comme au niveau national la période est à la tragi comédie.

 

« Quand le dialogue n’a plus lieu, comment un terrain d’entente peut-il être trouvé ? Cela ne peut souvent plus que passer par l’étape du rapport de force (que certains dénomment « lobbying »). »

 

 

commentaires

Le blues des marionnettes…

Publié le 20 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Culture et loisirs

 

Partout des MJC sont mises en danger.

La nôtre, c’est public, n’est point épargnée.

Restrictions budgétaires poussent à supprimer

La coordination qui aidait à gérer.

C’est sur les bénévoles que tout doit reposer.

A entendre notre maire, c’est ma foi mal venu,

Seraient de vrais acteurs personnel et élus.

Eux toujours sur le pont ne comptent pas les heures.

A l’entendre ils sont seuls à y mettre ardeur.

Vite, à leur secours mettons des compétences.

Et pour le bénévole, qu’importe ce qu’il en pense !

On peut lui retirer une aide légitime,

Il est subventionné, que lui faut-il en prime ?

Un groupe révolté demande une audition,

Mais le Maire assume, a pris sa décision.

Te voilà bénévole quelque peu dédaigné,

Avec des convictions fortement ébranlées.

Comment peut-il ainsi traiter avec mépris

Ceux qu’il y a quelques temps il couvrait de mercis ?

Cela parait étrange et fort peu cohérent,

Mais à la politique le mal est inhérent.

Un jour on nous dit blanc et noir le lendemain,

Comment évoluer en un climat malsain ?

Et puis, cerise sur le gâteau, surtout n’oublions

Que les projets seront soumis à conditions.

Toi, petit bénévole, tu as la volonté.

T’investir corps et cœur, tu es accoutumé.

Mais, devant ce mépris haut et fort affiché,

Te prends la grande envie de tout abandonner.

Tu tournes et retournes en ta petite tête,

Mille et une raisons, te remettant en quête

De tous les arguments qui pourraient te doper,

Calmer tes inquiétudes face aux faits avérés.

Tu en as traversé des périodes troublées

Par quelques faux amis sachant t’utiliser.

Tu as persévéré, toi désintéressé,

Les laissant face à face avec leurs intérêts.

Tu as tout dépassé t’accrochant aux valeurs

Que les vrais bénévoles portent avec ferveur.

Mais, cette main tendue par des gens investis,

Enfermé dans l’erreur, il ne l’a pas saisie.

Ton découragement soudain prend le dessus.

Mais tu n’as aucun poids, toi tu n’es pas élu.

S’affiche dans la presse la colère qui monte,

L’avait pourtant les clefs pour arrêter la fronde…

Patrie des marionnettes est aussi en danger !

Et tournent dans ta tête de très sombres pensées.

C’est bien sur la culture qu’il faudrait s’appuyer

Pour le créer ce lien si fort plébiscité.

Tu cries dans le désert, ils ne savent entendre.

Par de faux arguments que tu ne peux comprendre

Ils foncent dans le mur, ils y foncent tout droit

Mais ça fait des années et ils ne le voient pas.

Vous, Etres de chiffons, de bois, de porcelaine,

Vous qui savez combien vos géniteurs vous aiment,

Dites avec vos regards toujours si éloquents,

Dites aux frères humains qu’il est devenu temps

De couper les ficelles qui souvent les embrouillent.

Que dans leurs cœurs, tous ensembles ils fouillent.

Pour trouver le courage d’oser fort dire non.

Culture et bénévoles valent bien cette union !

 

Marie-Gabrielle Gimenez

commentaires

Mobilisons nous pour la MJC

Publié le 20 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Notre actualité, Culture et loisirs

Mobilisons nous pour la MJC
commentaires

S’interroger sur la méditation…

Publié le 20 Février 2017 par Un Oeil Sur Villemur dans Au coin de l'oeil

commentaires
1 2 3 > >>